Tag Archives: VS

Chat VS Chien

24 Fév

Il m’arrive encore de repenser à notre « Cachou », petit fox-terrier qui a débarqué dans notre maison quand j’avais 6 ans… ça faisait un moment que Frérot n°1 et moi (surtout moi d’ailleurs!) réclamions un chien ! Les parents n’étaient pas très chauds, mais ont craqué en voyant celui de nos amis… « il leur reste encore un chiot » ont ils dit en parlant de l’endroit d’où venait le leur.

Sauf que si nos amis ont eu la version gentil chien-bien-sage qui reste à la maison, nous on a eu son frère, version chien de chasse, qui aboie sur tout ce qui passe, qui déterre la moindre bestiole du jardin et transforme le peu de terrain que nous avons en champ de bataille, mord les grillages… Bref! On l’aimait beaucoup, mais il n’était pas à sa place avec nous, il avait besoin de grands espaces pour se défouler. Papa l’amenait chaque weekend au bois, quand nous étions sur nos vélos, mais c’était sans doute si peu pour lui.

Je ne suis pas chez mes parents, sinon je vous aurais mis une photo de lui, notamment une où Frérot n°1 lui fait un gros câlin, j’aime beaucoup ce cliché! Du coup, merci Google images, j’ai trouvé cette photo sur le net qui est très ressemblante de notre Cachou bien que nous n’entretenions pas aussi bien son poil!

Frérot n°2 est ensuite né, mais il l’aura peu connu car 2/3 ans plus tard, mes parents ont fini par le donner à un ami chasseur de mon grand-père.

Je m’en souviens encore, Maman me l’avait expliqué, mais j’avais été très triste quand ça avait été officiel. Je revenais de mon cours de piano quand elle m’a dit « ça y est, le copain de Papi est venu chercher Cachou ». Je n’étais pas très proche de mon chien, car étant de tempérament calme, son côté tout excité me faisait presque peur parfois. Et pourtant, j’ai pleuré.

Son « départ » a laissé une sorte de vide à la maison, il « manquait quelqu’un ». Il faut reconnaître que nous n’y connaissions cependant rien en chien, car nous avons appris qu’au bout de 2 jours avec le fameux « copain », Cachou revenait  auprès de son maître dès que celui ci le sifflait. Nous, en 6 ans, il ne nous écoutait toujours pas…

Pour nous « consoler », Maman avait offert à Frérot n°1 un aquarium. Je me souviens avoir été très en colère, l’impression qu’elle se fichait de nous. Comme si 3 poissons dans un bocal allaient nous faire le même effet! Nous en avions « un chacun », mais à part la surprise des premiers jours, je ne les ai jamais nourris, ne me suis jamais occupée de changer l’eau. Au début, c’était très certainement pour marquer ma désapprobation, mais finalement je me dis que c’était aussi du désintérêt. On les a gardés très longtemps, remplacés, ect.. L’aquarium a quitté le salon de mes parents il n’y a seulement 2 ans, et je dois avouer que la seule chose fascinante pour moi chez les poissons, c’est le pouvoir de zénitude qu’ils exercent, notamment avec les jeunes enfants!

Bien avant la fin de l’aquarium, les poissons ont « cohabité » avec un chat. Mes parents n’aimaient pas du tout cet animal, et je crois qu’ils nous avaient transmis leur crainte, je dirais même que les chats me dégoûtaient avant que l’on en ait un. Frérot n°2 a en effet fait le forcing pendant plus d’un an pour avoir un chat, et a trouvé la méthode forte pour parvenir à ses fins. Etant né le 21 décembre, sa liste de Noël est en général très riche, car il sait que les parents y puisent aussi des idées pour l’anniversaire. L’année de ses 9 ans, il n’y avait qu’une seule ligne sur sa liste: un chat. Rien d’autre! C’est ainsi qu’un petit chaton a fait son apparition dans notre vie familiale. ça aurait été un bébé, que ça aurait été pareil. On était tous gaga, parents compris! Malheureusement, le jour de ses 6 mois, il a disparu. Nous soupçonnions qu’il se soit fait écrasé étant donné qu’on habite à côté d’une grande route. Il est revenu 3 jours plus tard, la mâchoire pendante, et la gangrène en prime. Pas d’autre choix que de le faire piquer. Maman et Frérot n°2 ont été très tristes pendant plusieurs jours. Et au bout d’une semaine, la véto appelle à la maison en disant qu’elle a recueilli une chatte siamoise, qu’elle a déjà trop d’animaux chez elle, qu’on est peut être intéressés?

Mes parents réfléchissent et mon père refuse, de peur que le scénario se répète: chat écrasé, piqué, des pleurs dans la maison. La véto rassure alors mes parents, ce n’est pas un chat de gouttière, c’est un chat qui reste dedans. Le petit terrain dont nous disposons lui suffira comme territoire, pas besoin d’aller se promener dans d’autres contrées!

Mes parents acceptent, pour la plus grande joie de Frérot n°2. Je suis horrifiée à l’idée qu’on ait un siamois à la maison. Je revois trop les chats méchants dans « la Belle et le Clochard ».

Je l’imagine avec le poil rat, une tête « sèche » (pas bouboule quoi). Un peu comme ça:

Et en fait, pas du tout! Notre Luna nous comble depuis 9 ans! C’est fou, sans en faire trop avec elle, c’est vraiment « la petite dernière » de la maison. Maintenant que mes deux frères sont post-bac et ne sont à la maison que les weekend (et moi genre une fois par mois!), c’est vraiment LA présence à la maison. Je crains qu’elle ne laisse un grand vide quand elle nous quittera.  Maman a déjà décrété qu’elle ne reprendrait pas d’animal, car elle s’y est beaucoup trop attaché. Je te rassure, on n’est pas du tout du genre kiki rose sur la tête et compagnie. Mais comment ne pas fondre devant cette jolie boule de poils, de surcroît très affectueuse et qui a la taille d’un chaton de 8 mois depuis toujours!?

luna_fenetreluna_poufluna_canapé

euh… sinon je voulais pas mettre les photos en si gros, mais j’ai encore un peu de mal avec les dimensions, toussa…

Plus tard, si j’ai une maison, j’aurai un chat. Chéri aime bien aussi cet animal (ceux de ses parents nous font trop marrer!) et puis les chiens, faut dire qu’il en a un peu peur… 🙂 et puis j’me vois pas sortir faire pisser le chien 4 fois par jour, être coincée pour les vacances ect… Un chat, c’est plus indépendant!

Et toi, t’es plutôt chat ou chien?

Ceci est ma 1ère participation au match de Virginie B. Tu peux retrouver les autres participations ici.

Couette vs Couverture

19 Jan

Quand j’ai su que le défi du jeudi proposé par LuckySophie et Crisprolls cette semaine était sur le thème « couette », j’ai immédiatement pensé à cette différence qui m’oppose à Chéri. Il est pour le duo draps/couverture, moi je surkiffe la couette!

La couette, c’est doux, c’est enveloppant, c’est mon cocon du dodo. Je n’ai jamais eu de doudou, même étant petite, mais j’avais une couette douillette dans laquelle me blottir pour m’endormir. C’est dire si ça me tient à coeur! En plus d’être douillette, tu peux changer la housse quand le motif te sort par les yeux (eh oh, j’te vois venir! Bien sûr que je la change aussi pour la laver…!)

Le duo draps/couverture, soit c’est tiré à quatre épingles et t’as l’impression d’être placardé au mur comme un poster, soit ça part dans tous les sens et tes pieds sont encore plus gelés, et tu te bats pour défendre ton bout de drap. Je te laisse imaginer ce qu’il en est ici, étant donné que pour Chéri, l’expression « faire son lit » ne fait pas partie de notre dialecte maternel.

Quand nous habitions chacun de notre côté, je proférais mes menaces: plus tard, je te préviens, on dormira avec une couette!!! Que nenni. Devine qui a gagné?

Le prétexte: il paraît que je m’endors trop vite, donc « de toute façon pour [moi] ça ne change rien ». Alors que Môssieu ne peut pas dormir avec une couette. Non pas qu’il ait une barbe digne du Capitaine Haddock qui se demande s’il doit dormir avec la barbe dessus ou dessous. Non, c’est soit trop chaud, soit trop froid.

Je profite donc la semaine, de ma chambre d’étudiante où je possède le Graal de la couette, à défaut d’être avec l’homme! Et les weekend où nous dormons dans ma famille, quel plaisir de retrouver ma couette King Size!!

Et toi, t’es plutôt couverture ou couette?

defi du jeudi_couette