Tag Archives: Miss Boulette

je suis une boulette #2

3 Fév

Hier, j’ai pris le train après une semaine de formation à Lyon, et accessoirement le déménagement de my best friend Clarinette.

D’habitude je le prends à Perrache mais le vendredi soir, et pas le samedi matin. Et donc là, samedi matin, j’avais noté que le train partait à 11h20.

Arrivée à la gare à 11h00, j’étais toute fière de ne pas courir après le train pour une fois, de ne pas être essouflée pendant un quart d’heure dans le train… Bref, j’étais sereine.

Sauf que le train partait de Part Dieu, et ça, je ne l’avais pas imprimé dans mon esprit… Evidemment, 20 minutes pour changer de gare à Lyon, c’était trop juste… J’ai changé de gare, attendu celui d’après soit 1h plus tard…

Bref, je suis une boulette…

Publicités

je suis une boulette #1

9 Jan

boulette = féminin du nom commun boulet. Désigne quelqu’un d’un peu gauche, lourdingue, incorrigible, complètement perdu (au choix)

selon Wiki: « personne inutile, qui empêche d’avancer, souvent utilisé de manière injurieuse. » ou bien encore « personne idiote ». hum hum…

Lors d’un » défi du jeudi » l’année dernière, je t’avais expliqué pourquoi j’étais une « madame Boulette » (c’était ici)

Avant-hier, j’ai trouvé le moyen de faire (encore) ma grosse boulette. Je m’arrête à la station essence pour faire le plein. C’est une station sans boutique, il n’y a que des pompes 24h/24h avec paiement par CB. Je dégaine la mienne, et tape le code.

CODE FAUX. Comment ça? J’ai dû mal taper, avec ce clavier merdique sur l’écran… Allez, je recommence.

CODE FAUX. Hein? Nan mého!! J’le connais quand même mon code!!! j’le fais tous les jours Bon allez, dernier essai, pas le choix je suis en réserve depuis 2 jours, on se concentre, on va y arriver. *code tapé à 2 à l’heure, pour être sûre de bien taper les bons chiffres*

CODE FAUX. Et accessoirement, carte bloquée évidemment. Première fois que ça m’arrive. Deviendrais-je sénile?

Après vérification dans mes « papiers », je n’ai pas tapé le bon code. Je passerai sur le foutage de gueule by Chéri.

Pour ma défense, j’ai quand même tapé un code juste. Celui de ma précédente CB. Sauf que j’ai changé de banque (et donc de CB) il y a 6 mois. Et là où je me fais flipper moi-même, c’est que le code actuel ne me dit RIEN DU TOUT!! M’en souvenait pas du tout!! et j’utilise ma carte chaque semaine! Chéri m’a généreusement prêté la sienne pour que je ne tombe pas en panne sèche, et a ironisé sur le fait que son code à lui, je ne l’ai pas oublié!! « N’en profite pas pour me piller!! » m’a-t-il dit…

Bon, je n’ai plus qu’à aller commander une autre CB et patienter une semaine. Je suis sûre que c’est un coup du destin, pour m’empêcher de faire les soldes!!!

cet instant qui a marqué ma semaine #3

23 Juin

Cette semaine, en stage à la crèche, je travaillais en horaires du matin et terminais donc à 13h 30.

Mercredi, je me dirige donc toute guillerette (et affamée) vers ma voiture. Je glisse la clé dans la serrure et je la tourne. Que dalle. Nada. Je réessaie plusieurs fois, mais le taquet ne s’abaisse toujours pas. Merde, je tente avec le trousseau bis qui, par chance, se trouve dans mon sac. Toujours rien, bon.. ça ne vient pas des clés!

Je cherche un nom de garagiste sur mon smartphone. Flûte, low battery. Je retourne à la crèche pour appeler de là bas. J’explique mon cas aux collègues en train de manger.

R. me suggère de trouver un fil de fer et d’essayer d’ouvrir la serrure en la forçant. Euh, comment te dire, je ne suis pas Mac Gyver! Elle m’accompagne tout de même jusqu’à ma voiture histoire qu’on réessaie « parce que le garagiste, ça va te coûter bonbon pour pas grand chose ». Elle essaie donc à son tour, la clé tourne toujours autant dans le vide.

Et là, j’ai une illumination « bon sang, mais c’est bien sûr, comment n’y ai-je pas pensé plus tôt? Je vais rentrer par le coffre!« 

Pendant que j’escaladais la plage arrière de ma Teufteuf (petit surnom de ma voiture, parce que quand elle démarre, elle fait teuf teuf teuf teuf…!) B. une autre collègue, est sortie sur le parking pour « nous aider ». Elle a éclaté de rire en me voyant déplier mes grandes cannes, et faire ainsi une démonstration de ma souplesse légendaire

« ah vraiment, ces stagiaires, elles sont EX-TRA-OR-DI-NAIRES!!! » Bien, bien, bien…

Jeudi, pas de souci pour ouvrir la voiture normalement. Je pensais que l’histoire s’était réglée toute seule, mais que nenni! Hier, de nouveau, je me suis fait remarquer par mes voisins en partant le matin (déjà que la voisine me regarde bizarrement), et par les parents de la crèche à 13h 30! La semaine prochaine, je suis en cours donc je ne vais pas utiliser la voiture, j’espère que la serrure ira mieux à mon retour!

photo récupérée sur le blog « l’Atelier de Pondy »

Et toi, c’est quoi l’instant qui a marqué ta semaine?

Pour voir les autres participations, va voir chez Virginie B.!

la reine des boulettes – défi du jeudi

9 Fév

Pour ce nouveau défi du jeudi, le thème proposé par Crisprolls et LuckySophie est « BOULETTE« .

défi jeudi boulette

ça m’évoque quoi?

Non, pas les boulettes de viande dégueulasse qu’on nous servait au self du lycée avec les spaghettis. Avec ma copine Luce, on les trouvait tellement bizarres ces boulettes, qu’on disait que c’était de la viande de souris. Ouais. Genre, aujourd’hui au menu, y’a viande de souris!

Boulette, ça ne m’évoque pas non plus les boulettes de shit, parce que je suis pas une droguée 🙂

Non, vraiment, boulette, ça me rappelle… le surnom que me donnait ma coupine de fac’, parce que selon elle, j’en étais suis la reine. Boulette par ci, Boulette par là. Quel genre? Oh, en tous genres…

Le genre Boulette a perdu (au choix, et j’en oublie évidemment, même si ceux là sont récurrents) ses clés/son agenda/ses cours/le changement d’heure/son attestation/sa carte d’identité/sa carte grise (du vécu en ce moment!)/sa tête, alouette!

Le genre Boulette ne connait pas les limites de son corps dans l’espace, et se cogne sans arrêt de ci-de là. Par exemple, je cours (parce que je suis toujours à la bourre) et ne vois pas que je ne suis pas en face de la porte, et me prends le chambranle dans l’épaule à vive allure (tout est relatif, je ne suis pas une sprinteuse, mais ça fait quand même mal!)

Le genre Boulette ne sait pas tenir sans langue. Chéri m’a même avoué qu’il préférait parfois ne pas me raconter certaines anecdotes sur nos amis/connaissances/collègues/famille… de peur que je ne mette les pieds dans le plat, que j’en dise trop… Le pire c’est que je m’en rends compte, mais trop tard!!

et toi, t’es quel genre de « Madame Boulette »?