Tag Archives: Mam’

Choupette est née

5 Juil

Comme je le disais à la fin de mon dernier article, Frérot n°1 est devenu papa!

Je me posais la question du surnom que je lui donnerais sur ce blog, ce sera Choupette. ça n’a rien de transcendant, mais tout le monde la surnomme déjà comme ça, alors d’un point de vue pratique, ce sera plus simple pour moi 😀

Après une petite frayeur, Choupette a atterri en soin néonat’. Elle va super bien maintenant, n’a pas besoin de couveuse, mais on ne peut entrer que deux par deux dans sa chambre. Seule la famille est autorisée à rendre visite aux nouveaux-nés dans ce service.

Frérot n°1 était tellement heureux qu’il m’a dit de venir avec maman. Une fois arrivées sur place, je vois qu’il est écrit en gros sur la porte du service « seuls les parents, grands-parents et frères et soeurs sont autorisés pour les visites ». Dans la chambre de ma nièce, j’indique à mon frère que je n’ai à priori pas le droit de venir puisque je suis la tatie. Il me répond mort de rire « ah oui, j’suis con, comme t’es ma soeur j’ai pensé que c’était bon, mais en fait c’est pour la soeur du bébé! »

Après 5 minutes à contempler cette jolie Choupette paisiblement endormie dans son berceau, une infirmière est entrée dans la pièce.

Pour un service qui est sensé être silencieux, je l’ai trouvée très bruyante, et surtout fort désagréable quand elle a alpagué Mam’ et moi d’un hochement de tête et d’une voix de petit chefaillon: » vous z’êtes qui, vous? »

Je me maudis encore de mon manque de répartie, mais nous étions tellement interloquées de nous voir parler de cette façon…! Mam’ est restée bouche bée et j’ai balbutié un « je suis la tatie ». Mme Chefaillon m’a rétorqué: « vous n’avez rien à faire ici, sortez! ». Certes, c’était la règle, mon frère n’avait pas tout capté, mais je suis encore en colère de cette façon de répondre aux gens (et surtout en colère contre moi-même de ne pas lui avoir fait remarquer son manque de savoir-être)

illustration de Zü : "Full in love" www.zu-boutique.com

illustration de Zü : « Full in love »
http://www.zu-boutique.com

J’ai donc admiré à travers une vitre dans le couloir, les petits doigts de Choupette pianotant dans le vide pendant son sommeil.

J’ai hâte qu’elle rentre de la maternité pour la prendre dans mes bras!

bad haircut…

13 Oct

Voilà plusieurs semaines que Chéri m’implorait d’aller chez le coiffeur, « parce que là c’est plus possible ». Quand mes cheveux étaient attachés ça pouvait passer et encore… Mais détachés c’était une cata’, ils paraissaient « lourds », tombant autour de mon visage et me donnant l’allure d’un épagneul breton sous la pluie.

Je me suis donc botté les fesses pour trouver un créneau et rafraîchir un peu tout ça.

J’ai essayé un nouveau salon de coiffure car pour l’instant aucune coiffeuse n’a réussi à faire autre chose de moi qu’un playmobil.

J’étais plutôt emballée en sortant du salon, bon évidemment c’était plus court que je ne l’aurai souhaité, mais ça avait plus d’allure que d’habitude. La coiffeuse m’avait travaillé le cheveu avec une cire aux agrumes, ça donnait un côté sympa à ma chevelure en plus de sentir super bon (et pas « chimique » comme c’est souvent le cas avec les produits des coiffeurs). Evidemment, il a plu sur le trajet du retour, et quand je suis arrivée à l’appart, mes cheveux étaient tout raplapla (ils sont déjà très fins et raides d’origine).

Chéri m’a dit « ah ça fait du bien de te voir comme ça » et devant ma moue sceptique en me regardant dans le miroir, il me demande: « tu n’aimes pas? » Donc en gros j’aimais chez la coiffeuse, mais à ce moment là je me trouvais juste horrible. « Ben tu fais toujours cette coupe, non? » me demande-t-il. C’est bien là qu’est le problème… J’ai ENCORE l’air d’un playmobil…

D’ailleurs, ce weekend on était chez mes beaux-parents, et que m’a dit mon frère en me disant bonjour?!! « Oh, un playmobil!!! » Bon, il a 21 ans et me taquine comme un frérot, mais quand même… :/

Et chacun y est allé de son petit commentaire, pas en même temps heureusement, mais ça veut bien dire ce que ça veut dire… (et pourtant, ma belle-famille, ils ne font pas trop attention à l’apparence des gens…)

Belle- maman: « Tu as fait couper tes cheveux? C’est pas un peu court? » (air sceptique)

Beau-papa: « Tu les as coupés toi-même non? et ta mèche ça te pique pas les yeux? » (air mi-embarrassé, mi-amusé)

Bombarde (petite soeur trisomique de Chéri): « Tu as fait couper tes cheveux » (air étonné) « Mais tu vas y aller comme ça au baptême? » (la semaine prochaine, baptême de Pimprenelle notre nièce). « Ben faudra que tu mettes un chapeau hein! »

Donc comment te dire… Déjà que j’étais déçue après-coup de ma coupe, là je suis carrément affligée :(Et je ne peux même pas compter sur ma p’tite Mam’ qui d’habitude me remonte le moral pour pas mal de choses. Hier elle m’a demandé: « Tu les as fait couper quand tes cheveux? » et n’a rien dit de plus, donc de sa part ça veut tout dire… Mon père et mes frères s’en fichent tellement qu’ils n’ont rien dit non plus.

Vite, vite, faut que ça repousse!!

Et toi, des déceptions avec tes coupes de cheveux?

« mais t’es pas ma mère!! »

27 Mai

ça n’a échappé à personne, hier c’était la fête des mères. J’ai appelé la mienne en fin de journée pour lui souhaiter, et ai été dépitée d’apprendre que mes goujats de frères et mon père n’ont RIEN fait!! Papa s’est apparemment défendu d’un « mais on avait dit qu’on se mettait ensemble avec Anna ».

Alors oui, certes, je lui ai laissé un message dans la semaine pour lui demander s’il était d’accord. Je n’ai même pas eu de réponse de sa part pour confirmer. Comme c’est moi qui avais le cadeau, et que Chéri et moi ne rentrions pas dans nos contrées natales ce weekend car aprèm rando avec sa sister, j’avais suggéré à mes frérots au téléphone de faire un joli « BON POUR » en attendant le réel cadeau. Mais il paraît que ça « c’est un truc de fille » comme me dit Chéri, pas étonnant qu’ils n’aient rien écrit.

Oui mais bon, j’avais aussi suggéré un bouquet, une pâtisserie… Bref un petit truc tout simple, mais qui montre que quand même, on ne se contente pas de le souhaiter, et on a une petite attention pour celle qui fait la bouffe, la cuisine, et quasi tout dans la maison, au quotidien. Pour celle qui nous a mis au monde, nous a accompagné tout au long de notre vie d’enfant et de jeune adulte sur nos parcours scolaires cahotiques, et nous porte encore je crois (surtout mes frérots qui habitent encore à la maison, et je crois que ça commence à lui peser). Mam’ m’a dit dépitée: « de toute façon, si tu n’es pas là, je n’ai rien, je ne peux pas compter sur eux ». Vraiment, les mecs de la famille m’ont déçue sur ce coup là. Frérot n°1 qui couvre ma mère de merdouilles, genre 15 paquets offerts à son anniversaire mais des bricoles moches à souhait. (oui je suis méchante mais je le pense), on dirait qu’avec lui c’est ou tout à profusion, ou rien.  Frérot n°2 que j’ai eu au téléphone quelques jours avant et qui n’a plus de thune, oui ok mais il aurait pu souffler à mon gougnaffié de père que ça serait p’tètre bien d’arriver avec quelque chose…

Non, au lieu de ça, ces messieurs sont arrivés les pieds sous la table pour le repas, après avoir rempli la malle à linge sale après leur footing du dimanche matin.

J’étais énervée! J’ai dit à Chéri : « t’as pas intérêt à être comme ça toi, hein!! »

Lui: « Non mais oh, je l’ai appelé ma mère ce matin! »

Moi: « Nan mais quand on aura des enfants je veux dire »

Lui: « Ben ce sera eux qui te feront des cadeaux »

Moi: « Tu sais, c’est gentleman aussi de remercier ta femme d’être la mère de ton enfant. Donc tu pourras quand même me faire un cadeau! »

Lui: « Non mais t’es pas ma mère!! La fête des mère ça porte bien son nom, on fête sa maman, pas sa femme! D’ailleurs je comprends pas pourquoi t’es en colère contre ton père, il n’a pas à faire de cadeau à ta mère! C’est tes frères les goujats sur ce coup là! »

Moi: Blablabla… je ressors ma théorie, et capitule tristement: « Donc si je comprends bien, tu ne m’offriras jamais rien pour la fête des mères? »

Lui: « Ben non… Je filerai un petit billet aux enfants pour qu’ils aient quelque chose à t’offrir, mais quand ils seront en âge de te fabriquer un cadeau, moi je n’aurai plus rien à voir dans l’affaire ».

Voili voilou… et chez toi, c’était comment la fête des mères?

 

famille de poissards

3 Jan

Papa a toujours dit que notre nom de famille signifiait « en péril » ou « en situation périlleuse ». Mais le père de Chéri a reçu un livre sur l’origine des noms de famille, et il était indiqué pour mon nom de famille « se dit d’une personne malchanceuse ». Aurions nous une destinée malheureuse? En tout cas je sais de qui je tiens ma poisse!

Samedi 29 décembre, nous fêtions Noël du côté de Mam’,  chez Nathoune ma marraine chérie.

Comme nous sommes nombreux, et que ça devient fatiguant de préparer un repas pour autant de personnes, nous ne mangeons que le « goûter ». En gros, on se rejoint en début d’aprèm, et on a thé, café, bûches, papillotes, salade de fruits à volonté… plus toutes les douceurs faites maison que chacun amène chez celui qui reçoit.

Papi s’occupe toujours du champagne et du fromage, parce que le sucré ce n’est pas son truc…

Le soir, au moment de partir, Chéri et moi voyons Nathoune répartit les restes dans les sacs de chacun. Et là, je vois qu’elle nous met des restes de fromages provenant d’une laiterie du département, qui a eu récemment des soucis de listeria!! Chéri et moi l’avions lu le matin même dans le journal chez ses parents, la nouvelle n’était donc pas encore très répandue. On vérifie sur internet le numéro du lot, hélas c’est bien un fromage susceptible d’être contaminé. On explique aux autres, toussa toussa… Et on demande qui en a mangé (Chéri et moi n’avions même pas vu qu’il y avait du fromage au milieu de tout le sucré)

Devinez qui est le seul à en avoir mangé? Mon papounet!!

La période d’incubation est entre 4 à 8 semaines selon nos différentes sources, aussi rien n’est à signaler pour l’instant.

trèfle

 

il paraît que je fais ma bourgeoise [samedi mode]

2 Juin

Aujourd’hui, et contre toute attente parce que je n’aime pas mettre de photos trop perso sur le blog, et bien en exclu tu vas voir un bout de ma trombine!!

Moi et ma blanche peau, on a un peu souffert de la chaleur et du soleil cette semaine! Et dire que j’ai commencé mardi un nouveau stage en crèche dans la Drôme, le soleil ce n’est pas ce qui va manquer!

Hier, n’y tenant plus, je décide d’aller m’acheter un chapeau. Pas une casquette toute moche tu vois, un truc que j’ose porter quoi. Je n’ai pas fait de repérage avant sur internet, et je suis donc allée faire quelques boutiques en centre ville (bon, j’avoue, il fallait que je trouve aussi le cadeau de la fête des mères, car l’idée du cadeau initialement prévu pour Mam’s auquel on devait tous cotiser est tombé à l’eau).

Du coup, quand j’en ai trouvé un à larges bords dans un magasin, je me suis précipité, je l’ai essayé, acheté, merci et aurevoir. Je ne savais pas que c’était la mode et que j’allais pouvoir en trouver partout dans les autres magasins de la rue. La fille qui peut se faire rouler en un tour de main et qui ne compare pas les prix parce qu’elle croit son achat rare. Bref, je ne l’ai pas payé cher (merci Pimkie) mais j’en aurais sûrement pris un plus passe partout ailleurs.

Oui parce qu’au début, j’en voulais un comme ça, enfin cette forme là quoi:

J’en avais parlé à Chéri la veille qui m’avait ri au nez, en déclarant que ça faisait danseuse de hip hop et que je n’avais pas vraiment le profil, raide comme je suis (goujat!) Et ajoutant que ça ne faisait que « déco » mais ne protégeait en rien mon blanc minois. C’est pas faux. Me voilà alors en quête d’un chapeau de paille. Et voilà celui que j’ai acheté dans la précipitation:

sur internet, j’ai trouvé comme description « maxi-capeline, au style 70’s »

Sur moi, ça rend ça (photo prise à la va vite dans la voiture ^^):

Donc voilà, maintenant il paraît que je fais ma bourgeoise, et que c’est ridicule. Et si le chapeau est effectivement bien efficace contre le soleil, je ne vais pas oser le porter à la crèche, en fille hyper influençable que je suis… Retour à la case départ…

Et toi, tu mets quoi sur ta tête quand il fait soleil?

Ceci est ma participation au RDV mode du samedi de Lucky Sophie

le courrier et moi [défi du jeudi]

24 Mai

Recevoir du courrier, des jolies cartes, j’ai toujours aimé ça!

J’aime imaginer le soin que la personne a eu dans le choix de la carte. ça me rappelle qu’au lycée, une copine m’écrivait toujours avec des cartes sur lesquelles il y avait des animaux, je trouvais ça moche (c’est toujours le cas d’ailleurs), mais j’étais si contente de lire de ses nouvelles! Du genre ceci:

Avec l’usage grandissant des nouvelles technologies et de la dématérialisation, mails et sms ou encore discussions instantanées ont remplacé les courriers d’antan. J’ai donc gardé précieusement les lettres reçues au primaire, au collège, les déclarations d’amour, les échanges épistolaires avec deux ex, la correspondance lycéenne avec Fol-Fol (interne par choix comme moi au lycée, mais dans un autre établissement), les quelques cartes et petites lettres que Chéri a bien voulu faire l’effort de m’écrire de son écriture de médecin (mais maintenant qu’on vit ensemble, je vais pouvoir me gratter je crois…)

Mais moi, j’ai quand même une boîte avec de jolies cartes, que j’ai plaisir à envoyer, surtout à des personnes qui ont également plaisir à les recevoir, les lire voire les afficher, les conserver. J’aime choisir laquelle je vais envoyer, quel joli timbre ira le mieux avec l’enveloppe colorée, quel stylo je vais préférer… Je suis fan de papeteries, styloterie (quoi, j’ai le droit d’inventer des mots, c’est mon blog d’abord!)

Quand j’étais en 4ème, je suis partie une semaine avec le collège en Angleterre. J’ai gardé contact avec ma famille d’accueil pendant 8 ans… Et puis… le temps a usé cette correspondance. Mais j’étais toujours enchantée de découvrir ces jolies cartes, la papèterie anglaise me séduit tant!

Et sinon, il y a toujours une enfant qui sommeille en moi (c’est pas pour rien que je vais devenir EJE!), et j’adore les cartes à l’esprit enfantin… Par exemple toute la carterie de Correspondances.com, et notamment leur collection Rond de lune!

Heureusement, je peux compter sur my best friend Clarinette, ma tatie Luciole et ma Mam’ adorée qui partagent avec moi l’amour des jolies cartes… Et à chaque anniversaire, je suis gâtée! (d’ailleurs, si tu sais pas quoi faire fin novembre, pense à moi!)

Il y a 3 ans, Mam’ m’envoyait ce triptyque de ses vacances à l’océan, et les trois cartes sont fièrement aimantées sur mon frigo depuis! L’artiste est Marie-Anne Foucart, (je l’ai donc découverte depuis!) et nous croyions alors que c’était Gaëlle Boissonnard, autre artiste que Mam’ et moi adorons… Allez, pas de jalouses, elles sont toutes les deux originaires de la Loire!


Et toi, tu prends plaisir à recevoir du courrier, de jolies cartes, ou bien tu t’en contrefiches et tu as juste l’impression d’accumuler du papier?

Ceci est ma participation au défi du jeudi proposé par MaCyMa et Sysy in the City.