Tag Archives: fin

mardi, j’ai vidé mon casier…

5 Avr

Mardi, c’était mon dernier jour de stage à la crèche, après 28 semaines réparties sur 10 mois, passées auprès des enfants et de leurs familles, et parmi les collègues.

Difficile d’expliquer aux enfants que c’est mon dernier jour, j’ai l’impression qu’ils ne réalisent pas vraiment, pour ceux qui ont mis des mots là dessus, je pars mais je reviens dans longtemps, un peu comme si je prenais des vacances!

Il y avait une réunion d’équipe le soir et j’ai pu faire un pot de départ, qui s’est avéré riche en émotions! Les collègues ont missionné l’une des leurs pour m’acheter un cadeau, et j’ai été très surprise qu’elle tombe aussi juste, je suis ravie! (j’te montre ça très vite!)

Moi j’avais profité du lundi férié pour dégainer ma toque de cuisinière, et j’avais préparé des cannelés en moulte quantité, et des muffins au chocolat. Me doutant qu’à cette heure là du salé serait fort apprécié, j’ai fait des roulés de jambon avec du boursin, des carottes à « tremper » dans une sauce ciboulette/moutarde/fromage blanc, et un p’tit paquet de Curly pour un clin d’oeil à la directrice qui en raffole. Côté boisson, j’avais amené deux bouteilles de jus de fruits bio, et de la clairette de Die « tradition » qui est assez sucrée, parfois comme apéro pour les femmes que nous sommes 🙂 On a sifflé la clairette et même pas ouvert les jus de fruits ^^

Je leur avais aussi réservé une petite surprise: j’avais commandé un aimant personnalisé sur la boutique d’Emma appelée aussi l’Encre Violette pour chacune de mes collègues, « Merci Prénom« , avec un petit motif différent: converse, tong, guitare, cerise, lavande, guirlande de fanions, moulin à vent, bateau en origami, cupcake..avec un petit mot qui expliquait pourquoi tel motif (souvent un clin d’oeil à quelque chose que l’on a partagé) et dans lequel je remercie ma collègue, pour ce qu’elle m’a apporté. Je crois qu’elles ont été très touchées que je leur fasse cette petite attention!

Les discours, ce n’est pas mon fort, mais j’ai réussi à improviser un p’tit truc avant de pleurnicher à cause de l’émotion. Et ça a été communicatif car plusieurs des collègues avaient la larme à l’oeil! 10 mois, c’est pas rien quand même, surtout dans un boulot où le relationnel est hyper important!

Et le coup de massue, je crois, a été de vider mon casier. Mon espace personnel dans cet établissement collectif.

casier travail

Mon casier, mon espace symbolique.

Récupérer la marionnette loup et renard qui dormaient là tous les soirs.

Recenser tous les livres de littérature de jeunesse m’appartenant, disséminés dans toute la crèche au cours des mois.

Replier ma tenue de rechange pour parer aux mini vomitos et diarrhées redoutables.

Ramener tout mon nécessaire de survie: déo, mouchoirs, serviettes hygiéniques, biscuits…

Bref, j’ai vidé mon casier…

Publicités

c’est (presque) la fin, une page se tourne… [défi du jeudi]

8 Mar

Depuis que j’ai entamé ma formation d’EJE (éducatrice de jeunes enfants, ndlr) en septembre 2010, j’ai pris une chambre chez l’habitant, parce que reprendre ses études à 25 ans, financièrement c’est pas la joie, et j’ai mis un point d’honneur à ne pas dépendre de mes parents financièrement dans cette reprise d’études.

La chambre chez l’habitant, c’est quand même le bon plan. Il y a déjà tous les meubles, t’as juste à amener ta couette, ton vanity et ton PC et un peu de bazar supplémentaire pour te sentir chez toi. J’ai eu la chance de tomber sur un couple de jeunes retraités sympathiques, me louant l’ancienne chambre de leur fils, et celle de leur fille à une autre étudiante (on l’appelera Colocatine, parce que je vais avoir l’occasion d’écrire d’autres billets à son sujet…). Tu l’auras compris, les enfants en question volent de leurs propres ailes et n’habitent plus ici. Une vraie chance donc, de trouver une chambre dans une maison entièrement équipée dans le Grand Lyon, machine à laver, connexion wifi, et même un garage pour ma Teuf- teuf, dans un quartier résidentiel, plutôt bien desservi!

Les proprio étaient rarement là, bénéficiant d’un appartement dans le sud de la France, ils ne remontaient que pour voir leur famille de temps en temps. Ils ont décidé il y a quelques mois de vendre la maison de Lyon, et j’ai assisté ces dernières semaines à leur émotion de quitter cette maison dans laquelle ils ont vu grandir leurs enfants. Ce n’était pas leur première baraque, mais tout de même celle où ils y ont le plus de souvenirs. Cette maison qui était délabrée quand ils l’ont acquise, qu’ils ont agrandie, rénovée, personnalisée. Cette maison dans laquelle ils ont accumulé tant de choses matérielles, souvenirs dont on a du mal à se défaire, mais tellement enfouies dans les caves, greniers, fonds de placard…qu’on oublie où elles sont rangées, voire qu’on oublie tout court!

Cette semaine j’ai vu mes proprio ressortir leurs « trésors », se concerter pour faire le grand tri. Jeter, recycler, trier, donner. Toutes ces choses qu’on garde parce que « ça peut encore servir », mais que franchement, on n’osera jamais reporter, ou que l’on n’aura pas l’occasion d’utiliser. Quand je vois le mal que j’ai eu à trier mes propres affaires quand j’ai dû changer de chambre avec Frérot n°2, je n’ose pas imaginer ça à l’échelle d’une maison!

Je ne peux m’empêcher depuis d’avoir en tête cette chanson de Bénabar:

Pour mes proprio, une page se tourne, c’est la fin d’une période, mais pour moi aussi! Mes études ne sont toujours pas terminées car ma formation dure 3 ans (et je suis dans la 2ème année), mais je suis susceptible de pouvoir faire mon stage de fin de formation (étalé sur 9 mois, donc important!) dans un périmètre kilométrique acceptable autour du domicile que je partage avec Chéri les weekend. Après 6 ans de couple dont 5 à distance (il y a deux ans, j’ai travaillé une année en Dordogne quand il bossait là bas), on devrait ENFIN habiter ensemble pour de bon, et ce dès le mois de juin! Bon, rien n’est encore gagné car je ne sais toujours pas où je vais faire ce fameux stage!

defijeudi_fin

Ceci est ma (dernière) participation au défi du jeudi de Lucky Sophie et Crisprolls… mais ouf, on me souffle dans l’oreillette que Sysy in the city et Macyma prennent la relève dès jeudi prochain!!