Tag Archives: études

en vrac #1

17 Sep

un peu sur le modèle d’AnneLaureT, j’écris un billet « en vrac », parce que cette semaine j’ai repris la formation à Lyon pour 15 jours et que je suis overbookée.

Chéri et moi avons passé le weekend chacun de notre côté: lui avec ses potes pour un enterrement de vie de garçon. Je suis contente car il s’est bien amusé. Moi, avec le groupe des nanas pour une crêpe party le samedi soir, car la future mariée est enceinte jusqu’au cou. Dans la p’tite bande, il y a autant de mamans que de filles sans enfant. On a parlé de tout plein de trucs, dont la sexualité avant, pendant, après bébé.. C’était cool!

– jeudi j’ai essayé mon premier cours de guitare à la MJC. On est 8 adultes débutants, âgés de 12 à 77 ans (en vrai je ne sais pas l’âge des 2 plus âgés mais ils ont l’air « vieux »). Le prof a l’air cool, il nous apprend à jouer avec le médiator donc je dois m’en acheter un. J’ai trouvé que ça commençait très doucement, du coup ce jeudi je vais essayer le cours d’après car j’ai déjà fait un an de guitare il y a 9 ans (je rentrerai de Lyon même s’il faut y retourner le lendemain!)

– dimanche, journée chez mes grands parents avec ma famille et la plupart de mes cousins, ça fait plaiz’ de les revoir même si je suis la plus vieille!

– cette nuit a été infernale, des moustiques serial killer sont entrés chez nous, je ne sais quand, je ne sais par où…Toujours est-il que Chéri a allumé la lampe à 2h30 du mat’ pour les chasser, et qu’on ne s’est recouchés qu’à 4h… Je me relevais à 6h… La journée a été difficile! Ce soir, je me couche tôt!

la reprise s’est faite en douceur aujourd’hui en formation, mais dès demain le rythme s’intensifie considérablement. Mamma mia, la 3ème (et dernière!) année, ça ne rigole pas!

Publicités

Cher JDB #2

11 Juil

Je t’avais parlé ici de ce travail qui m’est demandé en formation, que j’ai rendu en mai. Il consistait à choisir 4 situations de communication vécues pendant le stage (que j’ai effectué en RAM de janvier à avril, ndlr) et il fallait différencier ce qui était objectif et subjectif dans ce qui est relaté de ces situations, et surtout comprendre et analyser comment je me sens dans un groupe, quelle est ma place. Pas facile!

La mauvaise nouvelle, c’est que je suis passé un peu à côté de ce travail car j’ai élargi mes analyses à mon vécu sur l’ensemble du stage, voire avant (mes précédents stages, mon année de remplacement en maternelle…) Et que je dois le reprendre pour tenter d’améliorer ma note. J’ai jusqu’au 27 juillet.

Autant te dire que même si c’est une chance, il faut l’admettre, ça me fait quand même bien flic de devoir me replonger sur ce dossier, alors que j’en ai 3 autres à commencer de pondre pour septembre dont le mémoire (dont je n’ai toujours pas choisi le sujet…), que je m’investis sur mon lieu de stage actuel et n’ai pas envie de penser à celui d’avant quand je rentre chez moi le soir (même s’il s’était très bien passé, mais voilà, j’ai besoin de couper avec le boulot!)

Bref, heureusement j’ai 2 copines pour me relire, et qu’est ce que ça bouge les idées d’avoir des avis extérieurs!

en avant la musique!

21 Juin

Je te disais ici que j’ai récemment « déterré » ma guitare. Et que je gratouille un p’tit peu de temps en temps, en essayant d’enchaîner quelques accords.

Et ça, c’est grâce à plusieurs filles de l’équipe de la crèche où je suis en stage, qui m’ont donné envie de m’y remettre. Branchées musique comme moi mais pas musiciennes, sans projet à l’appui, on aimerait concrétiser un truc à moyen terme. En effet, je vais être en stage dans cette structure jusqu’au mois d’avril 2013, avec un projet à porter et un mémoire à faire, entre autres. Je me dis que cela peut être une bonne idée de réfléchir à quelque chose autour de l’éveil musical, étant donné que ça me branche (je ne suis pas ultra compétente, mais ça peut être un objectif de travailler plus spécialement là dessus!) et que je sens l’équipe très intéressée également.

2 auxiliaires de l’équipe reviennent d’une formation proposée par Enfances et Musique, intitulée « jouer de la guitare d’accompagnement parmi les enfants ». Cette formation s’adressait à des adultes débutants, il existe la version « perfectionnement ».

Pour ma part, j’ai fait 9 ans de piano et 1 an de guitare, il y a longtemps. Ce genre de formation me plairait carrément mais est horriblement chère. Alors avec mes petits moyens, j’ai acheté le livret que les collègues ont travaillé pendant la formation:

ça a beau être des comptines pour les enfants, je m’amuse comme une folle, et ça me parle beaucoup plus que si j’essayais de travailler des chansons en vogue à la radio. Je vais pouvoir m’en resservir dans ma pratique au quotidien avec les enfants, et en plus j’y prends du plaisir, que demander de mieux?!

Il faut tout de même avouer que j’en suis encore aux débuts balbutiants. Je sais à peu près faire les accords les plus simples, mais les enchaîner rapidement… chanter en même temps… ce n’est pas encore ça!

Alors je m’entraîne un peu tous les soirs quand Chéri regarde l’Euro. Ces derniers jours, il fait si chaud que nous vivons toutes vitres ouvertes le soir et la nuit pour rafraîchir. L’autre soir, je me suis excitée sur ma guitare sur quelques chansons que je commence à mieux maîtriser. Sauf que j’ai zappé que la baie vitrée était ouverte.. Puis je suis allée sur la terrasse pour finir de ranger ce qui traînait sur la table..et j’ai croisé  le regard interloqué de ma voisine..

Quoi, c’est pas funky Ani Couni ? (version percussion avec la guitare SVP, ça donne un petit côté indien d’Amérique!)

Ceci est ma participation au défi du jeudi proposé par Macyma et Sysy in the city

couve bien, V’ro!

11 Juin

Fin mai, j’ai débuté un nouveau stage, qui se poursuivra une grosse partie de ma 3ème et dernière (j’espèèèèère!!) année de formation. Donc, avant de partir en stage, on s’est organisé un p’tit pique nique de fin d’année avant que chacune (oui, ya que des gonzesses dans ma promo) ne parte de son côté. On pensait en profiter pour offrir à ma copine V’ro les p’tits cadeaux que nous lui offrions avec la participation de toutes, parce qu’elle nous quitte après l’annonce d’un heureux évènement à venir, qu’elle attendait depuis longtemps! Donc si tout va bien, une petite princesse devrait faire d’elle et de son chéri des parents, au mois d’août (hiiiii, comme mon futur neveu ou nièce!!) Concrètement, elle n’arrête pas la formation mais fait une pause d’1 an et reprendra là où elle s’en est arrêtée, l’année prochaine avec la promo suivante. (l’école a l’habitude, il y en a 2 ou 3 chaque promo dans ce cas!)

Sauf que ma V’ro, elle était très très fatiguée et n’est pas venue la dernière semaine où nous pensions la voir… Je suis donc allée la voir chez elle, avec deux autres amies, pour lui apporter nos petites surprises… Elle a ensuite tout pris en photo et les a envoyées à toute la promo, afin que chacune voie ce pour quoi elles avaient participé! J’ai bien ri car elle nous a appelé ses 3 rois mages, en nous voyant arriver chargées de présents! A chaque fois, un petit mot pour lui faire deviner le cadeau, ou au moins l’aiguiller! Dans nos bagages, il y avait:

– UN PEU DE LECTURE

Pablo, premier tome d’une série de BD écrite par Julie Birmant et dessinée par Clément Oubrerie, qui raconte les premières heures parisiennes du Pablo Ruiz Picasso d’avant la gloire. (parce que V’ro et son chéri aiment bien les BD, et qu’il faut aussi penser aux parents!)

Le Petit Grumeau Illustré, de Nathalie Jomard (et si tu ne la connais pas encore, file voir ses dessins sur son blog)

Mes petites comptines d’Afriques, tu en sauras mieux en cliquant .  Je ne les ai pas toutes entendues, mais elles sont plus à écouter qu’à chanter. Une belle voix et de chouettes accompagnements!

– UNE POULETTE A GRANDES GAMBETTES

gagnée chez Macyma grâce au site Ecoclicot. Sur le petit mot: « une poulette à grandes gambettes…qui sait? peut être sera – t elle choisie par ta fille comme objet transitionnel? » (le mot de Winnicott pour désigner, entre autres, le fameux doudou)

– LES PREMIERS GÂTEAUX DE BEBE:

V’ro a décrété qu’elle les aurait grignotté avant que sa fille soit née!

– UNE GOURDE GASPAJOE

V’ro et son chéri sont de véritables randonneurs, nulle doute que leur fille sera mise au pli rapidement! La gourde Sippy était donc un joli clin d’oeil. Je la trouve trop mignonne! Mon seul regret? J’avais mal lu et elle n’est pas isotherme contrairement à ce que je croyais en la commandant!

– DES CHAUSSONS…

…pour petits petons! (commandés chez Greenweez)

– DES PRODUITS POUR PRENDRE SOIN DE BEBE…

… « dans une marque dont l’ami Rudolf est à l’origine » était noté sur notre devinette. Pourquoi? Car nous avions travaillé par groupes sur différentes pédagogies l’année dernière. V’ro, les coupines et moi avions travaillé sur la pédagogie de Rudolf Steiner, qui je l’ai appris plus tard, est à l’origine de la marque Weleda! Nous avions imprimé le petit guide de massage disponible sur le site pour compléter l’huile de massage et le lait corporel.

Ma chère V’ro, je te souhaite une bonne fin de couvade 😉

Et toi, lecteur de ce blog, qui a réussi à lire l’article en entier, si tu es déjà maman, quel cadeau aurais tu aimé recevoir et que tu n’as pas eu?

Cher JDB…

3 Mai

Cher JDB (Jeff de Bruges Journal De Bord),

Nous sommes le 3 mai et j’ai 5 jours pour te terminer… A travers le dossier que tu es (travail de certification pour le diplôme de surcroit), je dois comprendre les effets de mon positionnement dans une équipe et/ou une organisation.

Au cours de mon stage (en relais d’assistantes maternelles, ndlr), j’ai dû te tenir scrupuleusement, consigner mes émotions dans un cahier de manière brute, tout ce qui m’arrive quotidiennement en essayant de séparer les faits objectifs des ressentis. Les situations relevées sont toujours des situations dans lesquelles je suis impliquée émotionnellement (on me parle, on s’adresse à moi, je suis actrice…), sur des échanges durant le travail (accords ou désaccords autour d’une décision, d’une action…), sur des évènements (crises, conflits…), sur des discussions formelles (réunions, entretiens..) ou informelles (temps de pause café, discussions dans les couloirs…).

Oulà, je sens que j’ai déjà perdu quelques lecteurs! Et pourtant, cher lecteur, je t’assure, cette démarche est hyper intéressante.

J’ai dégagé comme demandé 4 situations en particulier que j’ai analysées, en cherchant à comprendre ma manière d’être: une sorte de représentation de moi dans ces situations. Je dois faire référence à des contenus conceptuels et théoriques. Ce travail est assez éprouvant sur le plan personnel. Il faut prendre du recul, se remettre en question.

Il semblerait que j’ai une tendance entre autres à l’identification massive. Identification massive, non pas dans le sens où je m’identifierais à chaque EJE rencontré, mais dans le sens à avoir une empathie trop poussée, avec tout le monde. A tel point que parfois, je suis gênée/embêtée/vexée alors que ce n’est pas moi qui suis visée. Mais je me mets tellement à la place de la personne visée, que je ressens la même chose qu’elle. C’est grave docteur!!! D’ailleurs, c’est pareil dans les films. Je suis capable de détourner le regard devant une situation honteuse ou embarrassante. Même si c’est un anti héros auquel je n’ai pas envie de ressembler! (y’a des choses positives aussi hein, mais j’te parle de ça car c’est ce qui me fait cogiter).

Bref, j’ai du BOULOT pour finir ce dossier! et si peu de temps à perdre sur la blogo’, snif…

Ceci est ma participation au défi du jeudi proposé par Macyma et Sysy in the city.

j’ai gratouillé d’la page!

20 Oct

Si tu ne le sais pas encore, je suis actuellement en formation d’éducatrice de jeunes enfants, actuellement en 2ème année (sur 3!)

Le diplôme d’état est composé de 4 domaines de compétences, dont le DC 4: « Dynamiques institutionnelles, inter-institutionnelles et partenariales ».

Pour obtenir ce DC4, deux notes: celle d’un DAEI (dossier d’analyse d’environnement institutionnel) sur lequel je travaille actuellement dans le cadre de mon stage. Ce sera une sorte de « contrôle continu » (coef 2) puisqu’on connaîtra la note avant de passer le diplôme.

Et puis l’autre épreuve du DF4, qui se passera lors des épreuves finales: la note de synthèse!! (coef 4)

Aujourd’hui c’était notre deuxième entraînement. Je te laisse apercevoir ce que ça donnait sur ma table:

Le thème était super intéressant: la question de l’accueil des 2/3 ans. Tellement intéressant que je suis tombée dans le piège de la lecture des textes, chose qu’il ne faut SURTOUT pas faire pour une note de synthèse!! (enfin, si, pour celle du CRPE, mais il n’y avait que 4 pages de documents, pas 30!)

Du coup, j’ai juste eu le temps de terminer la note de synthèse, mais j’ai bâclé mes propositions professionnelles en un quart d’heure et pas relu ma copie.. Pffff!

Et même si j’ai repris une formation, j’ai perdu l’habitude de gratouiller d’la page comme ça pendant 4 heures… Aïe mon poignet!!! Je devais être trop crispée sur le stylo !

Et toi, dans quel cadre as tu déjà écrit des notes de synthèse?

Voilà ma p’tite contribution au défi hebdomadaire du jeudi chez Lucky Sophie et Cripsrolls!

rentrée 2011 – un lundi parmi tant d’autres #2

5 Sep

Je prends sur moi. Parce que j’ai fait des choix. Je dois les assumer.

J’ai 25 ans et j’ai commencé une formation l’année dernière pour devenir EJE (éducatrice de jeunes enfants). Celle ci dure 3 ans. Si vous comptez bien, oui, j’entame la 2ème année.

Cette rentrée n’est pas facile pour moi, car elle me renvoie de plein fouet le fait que j’ai échoué 3 fois le concours d’instit, de peu. Et que j’ai abandonné. Mais j’en ai eu marre. Bosser sans que ça paye, ça m’a découragée. Et j’ai d’autant plus le bloose en ce jour de rentrée, que mon expérience de remplacement il y a deux ans me laisse de très bons souvenirs. J’ai rencontré de belles personnes, appris beaucoup, et surtout je me suis épanouie!

Je pense que le métier d’EJE me plaira aussi, mais ce n’est pas évident de reprendre des études, retrouver le statut d’étudiant, la place de stagiaire… ok, je suis pas un dinosaure, mais du coup j’imagine combien cela doit être difficile pour celles et ceux qui se réorientent sur le tard!

J’ai repris jeudi, et je ne sais pas si c’est que je mets du temps à me « remettre en route » ou quoi, mais pour l’instant je m’ennuie. Je ne retrouve pas le même enthousiasme que j’avais l’année dernière. En même temps, on n’a fait que 3 jours..; affaire à suivre! Demain, on accueille les premières années, donc je sais que je vais être d’humeur positive!! Pas question que je leur foute le bourdon à ces p’tits nouveaux enfin, surtout nouvelles

Il faut dire aussi que après 4 mois et demi passés avec Chéri (stage de fin de première année + vacances scolaires) on est à nouveau séparés par la distance… J’espère qu’il va trouver du boulot dans le coin, qu’on puisse au moins se voir tous les weekend, car notre séparation géographique me pèse cette rentrée

Et pour voir d’autres rentrées, j’espère plus heureuses,

c’est chez Zaza que ça s’passe!