Tag Archives: directrice

Relations au travail [défi du jeudi]

29 Mai

4 mois déjà que je suis sur mon nouveau poste, qui n’est donc plus si nouveau que ça, même si j’apprends tous les jours!

Mes expériences passées ont montré que je suis quelqu’un de très sensible à mon entourage, si celui-ci est toxique je suis extrêmement malheureuse, si celui-ci a une juste attitude et plutôt bienveillante je suis enchantée d’aller travailler, même si les autres conditions sont mauvaises.

Sur mon précédent poste, j’avais de très bonnes relations avec la directrice et l’équipe, c’est d’ailleurs ce qui m’a aidé à tenir le coup par rapport aux trajets, à mon planning pourri et ma paye misérable. Sur mon emploi actuel, c’est maintenant moi la directrice [d’un multi-accueil, ndlr]. Si j’ai la chance de travailler la moitié de mon temps sur le terrain, auprès des enfants, l’autre moitié est donc consacrée à la part de direction, donc paperasse et management pour résumer.

La paperasse, ce n’est pas trop mon truc d’un point de vue organisationnel, mais j’y travaille et je ne m’en sors pas trop mal pour l’instant. Côté management, je suis quelqu’un d’assez souple, patiente, à l’écoute,  et ces traits de caractère m’ont permis d’être bien accueillie par l’équipe en place qui redoutait une remise en question brutale suite à l’arrivée d’une nouvelle directrice (les relations avec la précédente avaient été un peu compliquées). Je n’ai pas brandi mon poing en criant « le changement c’est maintenant » même si beaucoup de pratiques et d’aménagements me font hérisser les poils. Cela ne m’empêche pas d’être cadrante et de ne pas accepter certaines façons de faire en contradiction totale avec ce que je considère être le bien-être de l’enfant. J’ai instauré progressivement de nouvelles choses, et vais continuer à y aller doucement mais sûrement puisque cela semble être la bonne façon de fonctionner.

Je dois encadrer une équipe de 6 personnes âgées de 22 à 60 ans, pas simple tous les jours! Et si j’avais des craintes en arrivant, je suis aujourd’hui rassurée au regard des relations que j’ai avec l’équipe en place. Mise à part celle qui a 22 ans, arrivée en même temps que moi, et que j’ai énormément de mal à cadrer: immaturité, aucune remise en question, manque de savoir être… Bref, elle me fait suer! Et dire qu’au début, je pensais qu’on avait les mêmes valeurs!

Mais je fais également partie d’une équipe petite enfance à un sens plus large ce qui me permet d’avoir encore d’autres relations de travail: j’ai un collègue infirmier qui travaille sur 3 multi-accueils (dont le mien), les directrices EJE des deux autres multi-accueils, les animatrices de relais assistants maternels, l’assistante budgétaire du service éducation avec qui je cours, l’accueillante au guichet petite enfance qui nous décharge de la détestable corvée de la facturation), et enfin le coordinateur petite enfance dont j’ai déjà parlé ici et que je surnomme Marc sur ce blog, qui est mon collègue me donnant les cours de violon depuis un mois et demi et accessoirement…mon supérieur hiérarchique direct! Avec lui, j’ai également une relation « spéciale », il est réellement en train de devenir un ami, en tout cas une personne de confiance. On a déjà mangé plusieurs fois l’un chez l’autre, Chéri le connaît bien puisqu’il court avec nous, et Marc me donne les cours de violon chez nous. Et je suis ravie que nous sachions bien distinguer travail et vie perso. On a une réunion deux fois par mois environ ensemble, donc on ne se voit pas tant que ça au travail, mais il reste mon supérieur et doit donc valider ou être informé de pas mal de décisions que je prends dans le cadre de mon poste. Je m’interroge simplement sur le déroulement de mon évaluation annuelle, en fin d’année, car j’espère être vraiment évaluée selon mes compétences et non selon mes relations de travail.

Retrouve les autres « relations » chez Sysy in the City et Macyma.

96520831.to_resize_150x3000

Publicités

Madame la directrice

3 Fév

Aujourd’hui, c’était le premier jour du reste de ma vie sur mon nouveau poste: responsable d’un multi-accueil municipal de 25 places!

Mazette! J’ai encore du mal à y croire. (pour rappel, je ne suis diplômée EJE que depuis 2013) (même si j’ai eu d’autres expériences avant)

Je connais enfin toute l’équipe, j’ai pu rencontrer celle que je n’avais pas croisé lors de la soirée petite enfance organisée en janvier pour faire rencontrer tout le personnel petite enfance de la ville (Celui des deux équipements existants avec toutes celles qui ont été recrutées.) (ndlr: 2 structures existent déjà sur la commune et une troisième va ouvrir en mars, d’où une dizaine de nouvelles recrues et des équipes remixées)

La directrice actuelle qui devait m’accueillir est en arrêt pour la deuxième semaine consécutive, c’était donc un peu la panique au sein des deux équipements acutels pour faire une place à toutes ces nouvelles sans être drivées) mais j’ai été bien accueillie par l’infirmier de la structure (un collègue homme dans la petite enfance, chouette!)

Pas mal de choses m’ont sauté aux yeux durant cette journée d’imprégnation, dont je ne m’étais pas rendue forcément compte en visitant la structure en janvier. Des pratiques et des habitudes qui ne collent pas du tout à mes valeurs ou mon identité professionnelle. Je sais que je vais devoir prendre mon mal en patience, amener les choses progressivement car il n’y a rien de pire pour une équipe que de voir son fonctionnement être révolutionné d’un coup par une nouvelle arrivée.

Ce qui me rassure, c’est que je ne suis pas la seule nouvelle dans l’équipe: une auxiliaire de puériculture a commencé en même temps que moi (et a été visiblement effrayée par les mêmes détails et pratiques…) Deux professionnelles s’en iront en mars dans la troisième structure ouvrant sur la commune. Le fait que l’on soit en surnombre tout le mois de février permettra aux professionnelles de nous passer petit à petit la main, de nous faire connaître progressivement des enfants et des familles, d’apprendre à travailler avec le reste de l’équipe, de nous familiariser avec les supports et moyens de transmissions (il y en a tellement qu’on ne sait pas trop où donner de la tête, où noter telles infos et telles autres…mais ça va venir!)

Vous pouvez donc m’appeler madame la directrice!! 😉

Chouette illustration de Jack Koch www.dangerecole.blogspot.fr

Chouette illustration de Jack Koch
http://www.dangerecole.blogspot.fr