Tag Archives: déménagement

emménager, réaménager! [samedi mode]

19 Mai

Ma vie de lyonnaise touche presque à sa fin. (enfin j’y reviendrai régulièrement quand même!) Il me reste une semaine pour vider la chambre que j’occupe chez l’habitant de tout mon bazar accumulé. Et Dieu sait que pour ça, je suis la reine. J’ai énormément de mal à me défaire de choses inutiles, encombrantes.

Je vais ainsi rejoindre Chéri pour de bon dès fin mai, dans la Drôme! (depuis le temps qu’on se court après à travers la France!!) J’ai déjà commencé à faire un peu ma place dans les placards puisque j’y suis tous les weekend. On a essayé de réorganiser le rangements de nos vieux cours, des documents administratifs… Snif, petite larme, on a des pochettes communes maintenant (merci les impôts!)

Il y a des concessions à faire, mais c’est duuuuuur! En ce moment, je lutte pour garder ma caisse de matériel d’arts plastiques/bricolage/stylos spéciaux en tous genres/tout ça tout ça… Chéri: « attends tu veux garder un truc où tu pioches des objets deux fois par an, mais on la stocke où???? » Moi : « estime toi heureux, je suis passée de trois caisses à une, c’est mon dernier mot Jean-Pierre! » Lui: « Nan mais même, je vois pas où on peut la caser! ». Et figure toi que même au garage, Môssieu dit qu’elle ne rentre pas!! Quelle mauvaise volonté, j’te jure!

Y’aurait bien la place là, dans la fausse micro deuxième chambre qui nous sert de salle tv, accessoirement de chambre d’amis (parce qu’on ne peut y rentrer qu’un clic clac et le meuble tv). Les anciens locataires ont en effet laissé d’horribles et multiples étagères sur un pan de mur, mais elles sont ma foi bien pratiques. Le hic, l’espace entre elles n’est vraiment pas haut, alors à part des livres je ne vois pas trop ce qu’on peut y mettre (j’te parle même pas de classeur, là tu oublies direct!). Y’a que l’étage supérieur où on peut mettre des caisses larges, et on a ainsi réussi à caser les vêtements de ski, et le matériel informatique (et crois moi, ce n’est pas rien, Chéri a des fils de toutes les couleurs, toutes les tailles, pour tous les périphériques. J’exagère? A peine…)

Du coup, j’ai pensé à une petite stratégie: trouver des petites boîtes déco toutes mimi (et bien sûr ne pas dire le prix, parce que la déco c’est bien connu, c’est cher et superflu) ou tenter le DIY (encore faut-il avoir des idées, et puis ça sera moins rapide et donc Chéri va me voir venir) et y répartir mon bazar matériel qui rentrerait alors sur les étagères. Ha ha, j’en jubile d’avance!! Mais bon, faut les trouver quoi. Et mettre Chéri devant le fait accompli!

Je craque devant les petites boîtes Mini Labo (mais j’en conviens, elles ne sont pas très grandes):

On a déjà une boîte rouge offerte par son frérot, parce que Chéri est fan de Légo.

Et puis j’ai plusieurs jolies boîtes Delacre pour les lettres et cartes… et une jolie ronde à rayures, dont je ne sais quoi faire (car il faut avouer que ça n’optimise pas le rangement…)

Enfin, je risque fort de finir avec un lot tout simple car il faut que je m’active…!

Et toi, tu aimes les jolies boîtes? Quel usage en fais-tu?

Ceci est ma participation au RDV samedi mode de Lucky Sophie

Publicités

c’est (presque) la fin, une page se tourne… [défi du jeudi]

8 Mar

Depuis que j’ai entamé ma formation d’EJE (éducatrice de jeunes enfants, ndlr) en septembre 2010, j’ai pris une chambre chez l’habitant, parce que reprendre ses études à 25 ans, financièrement c’est pas la joie, et j’ai mis un point d’honneur à ne pas dépendre de mes parents financièrement dans cette reprise d’études.

La chambre chez l’habitant, c’est quand même le bon plan. Il y a déjà tous les meubles, t’as juste à amener ta couette, ton vanity et ton PC et un peu de bazar supplémentaire pour te sentir chez toi. J’ai eu la chance de tomber sur un couple de jeunes retraités sympathiques, me louant l’ancienne chambre de leur fils, et celle de leur fille à une autre étudiante (on l’appelera Colocatine, parce que je vais avoir l’occasion d’écrire d’autres billets à son sujet…). Tu l’auras compris, les enfants en question volent de leurs propres ailes et n’habitent plus ici. Une vraie chance donc, de trouver une chambre dans une maison entièrement équipée dans le Grand Lyon, machine à laver, connexion wifi, et même un garage pour ma Teuf- teuf, dans un quartier résidentiel, plutôt bien desservi!

Les proprio étaient rarement là, bénéficiant d’un appartement dans le sud de la France, ils ne remontaient que pour voir leur famille de temps en temps. Ils ont décidé il y a quelques mois de vendre la maison de Lyon, et j’ai assisté ces dernières semaines à leur émotion de quitter cette maison dans laquelle ils ont vu grandir leurs enfants. Ce n’était pas leur première baraque, mais tout de même celle où ils y ont le plus de souvenirs. Cette maison qui était délabrée quand ils l’ont acquise, qu’ils ont agrandie, rénovée, personnalisée. Cette maison dans laquelle ils ont accumulé tant de choses matérielles, souvenirs dont on a du mal à se défaire, mais tellement enfouies dans les caves, greniers, fonds de placard…qu’on oublie où elles sont rangées, voire qu’on oublie tout court!

Cette semaine j’ai vu mes proprio ressortir leurs « trésors », se concerter pour faire le grand tri. Jeter, recycler, trier, donner. Toutes ces choses qu’on garde parce que « ça peut encore servir », mais que franchement, on n’osera jamais reporter, ou que l’on n’aura pas l’occasion d’utiliser. Quand je vois le mal que j’ai eu à trier mes propres affaires quand j’ai dû changer de chambre avec Frérot n°2, je n’ose pas imaginer ça à l’échelle d’une maison!

Je ne peux m’empêcher depuis d’avoir en tête cette chanson de Bénabar:

Pour mes proprio, une page se tourne, c’est la fin d’une période, mais pour moi aussi! Mes études ne sont toujours pas terminées car ma formation dure 3 ans (et je suis dans la 2ème année), mais je suis susceptible de pouvoir faire mon stage de fin de formation (étalé sur 9 mois, donc important!) dans un périmètre kilométrique acceptable autour du domicile que je partage avec Chéri les weekend. Après 6 ans de couple dont 5 à distance (il y a deux ans, j’ai travaillé une année en Dordogne quand il bossait là bas), on devrait ENFIN habiter ensemble pour de bon, et ce dès le mois de juin! Bon, rien n’est encore gagné car je ne sais toujours pas où je vais faire ce fameux stage!

defijeudi_fin

Ceci est ma (dernière) participation au défi du jeudi de Lucky Sophie et Crisprolls… mais ouf, on me souffle dans l’oreillette que Sysy in the city et Macyma prennent la relève dès jeudi prochain!!