Archive | je suis allée à… RSS feed for this section

Sans artifices

14 Juil

14 juillet est synonyme pour nous de feu d’artifice. (nous avons néanmoins bien conscience de ce que représente cette date pour l’Histoire de France hein!!)

Cette année, pas d’artifices. Juste la nature, les grands espaces, l’amitié et un peu d’aventure au rendez-vous.

J’ai la chance d’avoir construit une belle relation avec des collègues de mon service. Je ne parle pas de mes collègues directes que j’encadre sur la crèche dans laquelle je travaille. Je parle de mes pairs au sein du service, qui travaille dans d’autres structures. Limsé, mon chef devenu un ami, qui m’initie au violon. Et Céliline, EJE comme moi.

On s’est retrouvés hier au matin chez Limsé. Il a l’habitude de partir plusieurs jours sac sur le dos, dormir en refuge…

Chéri et moi, on est toujours partis marcher en grosse demi journée, ou journée cool avec pique nique. On avait qu’un sac de rando pour deux, c’est dire les grands aventuriers que nous sommes 😀 Céliline quant à elle n’est pas très sportive; Limsé s’est donc creusé la cervelle et a concocté plusieurs trajets possibles pour que nous choisissions ensemble.

Nous avons opté pour une marche sur le plateau d’Ambel (Drôme) avec une courte nuit au refuge du Tubanet. Un lever militaire 🙂 orchestré par Limsé à 4h du matin pour arriver à temps à un sommet et voir le lever du soleil. La soirée était fort sympathique au refuge, à la lumière de nos lampes frontales nous avons réussi à jouer au Dobble et autres jeux improvisés, boire du vin et se régaler d’un pique nique original.

moi et Céliline

moi et Céliline

Un paysage qui vide l'esprit de tous les soucis! Plateau d'Ambel

Un paysage qui vide l’esprit de tous les soucis!
Plateau d’Ambel

Après la journée de marche, le réconfort des tongs :)

Après la journée de marche, le réconfort des tongs 🙂

Refuge du Tubanet

Refuge du Tubanet

sourire lever du soleil randonnée

Mine pas réveillée qui vient de voir le soleil se pointer! J’ai l’air d’une tortue ninja, mais le bonheur aux lèvres. Mes photos ne sont pas à la hauteur du sublime spectacle de ce matin…

Ce fut une chouette et inédite expérience de marcher un peu la nuit, à 4, dans le Vercors.

Pas besoin d’artifices pour passer de bons moments!!

Fête des lumières en amoureux

11 Déc

Depuis plus de 7 ans que je suis en couple avec Chéri, nous n’étions jamais allés à la célèbre Fête des Lumières de Lyon. En tout cas pas ensemble. Lui avait de vagues souvenirs étant enfant puisqu’il a d’abord grandi dans cette ville avant de changer de contrées.

Pour ma part, 3 ans d’études à Lyon donc j’y suis allée les deux premières années avec des copines de promo,  la troisième j’étais en mode nounou de la demoiselle Pimprenelle.

Il est bien connu que Lyon est blindé de monde pour la Fête des Lumières, et surtout le samedi soir. Et quand en plus le samedi tombe le 8 décembre, c’est la fourmilière!

Nous nous sommes garés à Gerland, et je me suis trouvée bien naïve en voyant une série de camionnettes avec des bougies dedans. Et des filles légèrement vêtues dedans, qui attendent le client avec des bougies allumées à l’avant de la fourgonnette. Jusque là, je ne les imaginais présentes que dans le quartier de Perrache. Bref, je referme la parenthèse, on a réussi à trouver une place pour se garer entre deux camionnettes du coup!

Un peu de métro et nous voilà arrivés chez ma belle-soeur et son mari, qui avaient commandé à manger japonais (c’était la première fois pour Chéri et moi, on n’est pas très « exotiques » mais on a bien aimé et on retentera!)

Re-métro et nous voilà dans Lyon. On a vu de belles animations, du centre-ville à la Croix Rousse.

Ces jolies boules ont été créées lors d'un partenariat avec une école de la Croix Rousse. (j'aurais adoré participer à un tel projet!)

Ces jolies boules ont été créées lors d’un partenariat avec une école de la Croix Rousse.
(j’aurais adoré participer à un tel projet!)

Sur les pentes de la Croix Rousse

Sur les pentes de la Croix Rousse

Mention spéciale pour la place des Terreaux, as always. En revanche, j’ai été très déçue par le quartier Saint Jean (au niveau des illuminations, mais sinon il est toujours très animé)

Pour voir quelques images, je te conseille de lire ce billet de Lucky Sophie qui a mieux illustré que moi cette fête des Lumières!

Et sinon, pour la petite anecdote, j’ai DEJA perdu une de mes boucles d’oreilles… Snif! Je suis vraiment maudite 😦

Puisque c’est comme ça… je vais voir ma belle Ré!

29 Juin

10 jours déjà que j’ai passé la dernière épreuve finale du diplôme, et que j’attends fébrilement le résultat. Verdict jeudi prochain!

J’ai déjà passé deux entretiens qui n’ont pas porté leurs fruits car cela concernait des postes à responsabilité, donc une personne expérimentée était recherchée, en tout cas pas une novice comme moi!

J’ai activé mes veilles d’emploi sur tout ce que je pouvais, mais non, vraiment, pour l’instant je ne trouve rien!

Eh bien puisque c’est comme ça, je pars en vacances, et toc!

Où ça? à l’île de Ré, ma tendre et chère, dont je commence à connaître les pistes cyclables par coeur (mais au moins c’est plat!!). J’ai découvert cette île en 1999, et depuis mes parents y sont retournés pas mal de fois, dont 4 avec moi je dirais.

Souvent, c'est Saint Martin-en-Ré qui est connu, Les Portes avec le phare des baleines... Nous, on est fan de Loix, tout petit village, et on se déplace ensuite à vélo sur le reste de l'île!

Souvent, c’est Saint Martin-en-Ré qui est connu, Les Portes avec le phare des baleines… Nous, on est fan de Loix, tout petit village, et on se déplace ensuite à vélo sur le reste de l’île!

Ces vacances vont être un peu particulières car cela faisait 6 ans que nous n’étions pas partis tous les 5, comme au bon vieux temps. Le hasard a fait que Frérot n°2 qui a eu son BTS il y a peu, n’a pas trouvé de job d’été par un fâcheux concours de circonstances. Frérot n°1, qui bosse en intérim dans la même boîte depuis 2 ans, a pris sa semaine là pour arranger les familles car c’est encore en période scolaire et donc cette semaine là n’intéressait pas grand monde. Moi, je n’ai pas trouvé de boulot non plus, et plutôt que de déprimer en attendant le verdict de mon résultat, autant prendre une semaine de farniente, non?

Alors voilà comment à respectivement 27, 25 et 19 ans, on se retrouve à partir avec « Papa-Maman’! ça va être rigolo! On va redevenir des n’enfants 🙂 Mes frérots partiront aussi avec leurs potes plus tard, et moi avec Chéri en août!

Une petite pensée pour Ginie qui est aussi très attachée à cette île!

Et là, j’ai juste envie de chanter ce refrain, inventé par une groupe d’enfants en colo il y a quelques années, qui avait fait un petit spectacle avec Patrick Di Scala qui était intervenant dans leur colo, je ne me souviens que du refrain dommage!

« Doux, doux, Rivedoux,

Prends ton vélo mon p’tit loup!

Je t’emmène sans tarder,

Faire un tour sur l’île de Réééééééééé! »

notre weekend en Aquitaine

11 Nov

Le weekend dernier, Chéri a finalement pu prendre son vendredi pour faire le pont et nous permettre de partir 4 jours, « un peu plus à l’ouest » comme dirait Tryphon Tournesol.

À l’Ouest, où ça? D’abord 2 jours chez notre copine LN, ancienne collègue de Chéri (j’avais déjà parlé d’elle ici) lorsqu’ils travaillaient en Dordogne. Elle a également changé de boulot et habite en Gironde. ça été l’occaz’ pour nous de faire la connaissance de son ami et passer une soirée sur Bordeaux. Je regrette de ne jamais être allée dans cette jolie ville lorsque nous étions périgourdins!

Ensuite, une journée et une nuit en Dordogne, dans la bourgade où nous habitions. Hasard du calendrier, on a réalisé qu’un an avant, nous déménagions! ça fait bizarre de retrouver des lieux où Chéri a habité 3 ans (et moi 1), d’imaginer qui habite à notre place, au-dessus du bureau de tabac, dans cet appart’ qui donne sur la vallée… (photo de notre vue ici) De retrouver cette humidité caractéristique de l’automne/hiver en Dordogne…

Il nous restait la dimanche pour faire tranquillement la route du retour. Et dire qu’on faisait l’aller-retour dans nos familles toutes les 2 ou 3 semaines, je ne sais pas si maintenant on supporterait de s’enfiler autant de kilomètres!

Points positifs de ce weekend en Aquitaine: festoyer (j’aime bien ce mot, je ne sais pas pourquoi!) avec de vieilles connaissances de là bas. Découvrir une jolie ville et avoir envie d’y retourner! Goûter les fameux cannelés et avoir envie de tester à la maison.. Se rassurer (enfin surtout Chéri) sur le changement de vie, de boulot. Il ne regrette rien et est très heureux d’être revenu vivre en Rhône-Alpes (et moi aussi!!)

Cathédrale Saint-Michel.
La seule photo prise durant le weekend,
et avec un téléphone en plus!
On n’est pas de vrais touristes!

« vous êtes à 11,6 »

12 Sep

Décidément… Malgré toute ma bonne volonté, il n’est pas encore arrivé, le jour où je pourrai donner mon sang…

La première fois, après le questionnaire à remplir et l’entretien avec le médecin, on m’avait pris mon sang. J’étais allée directement dans un site fixe de collecte de l’EFS, avec une copine. On m’avait demandé si je souhaitais aussi donner les plaquettes mais comme c’était ma première fois, j’ai refusé car cela durait plus longtemps, je voulais y aller molo. Qui va piano, va sano.

3 semaines plus tard, je recevais une petite carte de donneur, avec une gentille lettre: merci d’avoir donné, blablabla, mais malheureusement votre sang n’a pas assez d’hémoglobine et la poche ne pourra pas être transfusée.

Snif snif snif 😦
3 ou 4 ans plus tard, une grande collecte mobile est organisée. Avec les copines de l’IUFM, on se dit que l’occasion fait le larron. En effet, le petit en-cas traditionnellement offert après le don est cette fois ci préparé par de grands chefs étoilés. Et en plus, ça tombait bien, on n’avait pas cours cet aprèm là. Hop, hop, hop, on motive les plus inquiètes et on file à la grande salle où c’était organisé. Evidemment comme c’était midi, et que plein de monde a eu la même idée que nous, c’était blindé!! On a fait la queue trèèèèèès longtemps. Quand j’ai donné ma carte au médecin, un écran rouge est apparu sur son ordinateur genre !!!WARNING!!! et là j’ai eu l’impression que Interpol me cherchait et m’avait enfin dénichée au fin fond de l’Auvergne. En fait, c’était juste pour signaler au médecin de me faire le test (on prélève une goutte de sang sur le doigt, comme les diabétiques. La lecture du résultat est donc très rapide) car ma poche n’avait pas pu être utilisée lors de mon dernier don. Apparemment, le test n’était pas encore systématique. Une fois le doigt piqué, la nana m’a dit que j’avais un taux d’hémoglobines de 11,6. Pas inquiétant, mais pas assez pour donner (il faut avoir 12). J’ai donc attendu les copines, à 15h30 (mon ventre criait famine) pour aller au « buffet » où il ne restait que les verrines sucrées car tout le salé avait été raflé avant! (comment ça je suis un ventre sur pattes?)

C’était il y a trois ans, et hier en sortant de la crèche, je vois une affiche mentionnant une collecte de sang dans le village. Du coup, j’y vais (pas pour les verrines hein, je savais bien qu’il n’y en aurait pas cette fois!) Comme ce n’est pas le même département que mon premier don, la carte n’est pas valable (d’ailleurs c’est dommage qu’elle ne soit pas nationale, non?) et donc le médecin ne voit pas que j’ai fait de l’anémie. Je lui précise quand même, et il me dit que de toute façon l’infirmier fait systématiquement le test à tout le monde. (j’ai oublié de demander si c’était de nouvelles directives, ou si c’était parce que le département était différent, mais en 2009 mes copines n’avaient pas eu le test avant de donner)

Bref, eh bien figure toi que 3 ans après, la même! L’infirmier revient me voir, l’air grave « c’est pas bon ». Il a dû voir ma mine déconfite donc il a vite rajouté « non mais y’a rien de grave, mais vous ne pouvez pas donner, on vous l’prendra pas! Vous êtes à 11,6« . Tiens, tiens, j’y suis abonnée ou quoi?

Du coup, je commence à me relever et balbutier des excuses (sans fondements je te l’accorde, je n’y suis pour rien!) et il me dit « non mais partez pas hein, je vais vous faire une prise de sang! »

????

« Ben oui, vous aurez les résultats plus approfondis dans 15 jours à peu près! » J’ai l’impression qu’il y a un truc en plus à chaque nouvelle fois!

Bon, affaire à suivre… Mais vu que je mange très peu de viande, et de surcroît très peu de viande rouge, pas étonnant…! J’espère qu’un jour, mon sang pourra sauver quelqu’un!

jouer à cache-cache..chez Fly

9 Sep

Hier, Chéri et moi sommes allés chez Fly en fin de journée, pour acheter un meuble à chaussures, lassés de voir traîner nos nombreuses shoes dans le couloir. Après moultes pérégrinations, on a choisi celui là:

SHOE – 75 euros

Mais ce n’est pas avec Chéri que j’ai joué à cache-cache… Là, au détour d’un rayon, j’aperçois devant moi ma référente de stage avec son compagnon et ses enfants. Réflexe idiot: je pars me cacher au rayon précédent. J’ignore si elle m’a vu, je pense qu’elle nous a doublé car Chéri et moi regardions un meuble de salle de bains et tournions le dos à l’allée principale.

En fait, je ne savais pas comment réagir. Pas envie de lui faire la bise, ce serait hypocrite, et certainement réciproque.  Juste se faire un petit signe/ sourire? Mais là on allait se suivre jusqu’à la fin du magasin et je trouvais ça pesant. C’est le weekend quoi, merde! Du coup j’ai obligé Chéri à faire mu-muse dans les rayons chambre d’enfant, où moi qui ne suis pourtant pas fana de peluches, j’ai pu voir des choses très sympa!

Chéri s’est exclamé: wahou! j’aurais adoré étant petit!
Pouf DINO – 19,90 euros

Au final, on est arrivés aux caisses au même moment, elle payait quand nous installions nos affaires. Je ne sais pas si elle m’a vu, en tout cas c’est puéril, mais je suis soulagée de ne pas avoir été obligée de lui dire bonjour!

quelle(s) activité(s) cette année?

8 Sep

Aujourd’hui, je suis allée au forum des associations à Valence. Déjà pour voir quelles associations existent dans la ville de manière générale, et surtout pour m’aider à choisir un hobby.

L’année dernière, j’avais fait partie d’une chorale de jeunes (de 18 à 36 ans environ) et j’avais vraiment aimé. Mais c’est rare de trouver cette tranche d’âge là, et en effet les 3 chorales que j’ai trouvé dans ce forum étaient représentées par des personnes d’âge mûr on va dire. Je me suis quand même autorisé à demander quelle tranche d’âge faisait partie de leur choeur à chaque fois. Il va sans dire que je serai quoi qu’il en soit la plus jeune.

Une des 3 chorales ressemble plus à un groupe de comédie musicale (danse, costumes en plus des chants…) et s’entraîne un weekend par mois. J’avoue que je n’ai pas le goût de bloquer un weekend par mois, ni de me la jouer Mamma mia.

Une autre a un répertoire lyrique et sacré, et travaille sur une ou deux grosses oeuvres par an. J’ai peur de me lasser, que ce soit trop sérieux pour moi (j’y vais pour me détendre nanmého!) et puis là pour le coup les personnes présentes n’étaient pas toutes jeunes (même si elles m’ont assuré qu’il y  avait des p’tites jeunes)

Enfin, la troisième s’entraîne au Conservatoire chaque lundi. Leur première séance de l’année est lundi 17 septembre, je vais essayer et puis on verra…

Je me suis également inscrite pour une séance d’essai de cours de guitare à la MJC de mon quartier, ce sera jeudi. Je t’avais en effet ditque je m’y (re)mettais petit à petit, mais j’ai besoin de bases solides pour être plus à l’aise.

Enfin, côté sport, je souhaitais trouver un club de gym douce, mais vraiment très douce quoi. Sur les fascicules, ça s’appelle « gym d’entretien ». On m’a fait remarquer que c’était plutôt pour les séniors, voire réservé pour eux. En fait je n’y vais pas pour me faire des amis, mais juste pour me dérouiller car franchement je suis aussi souple et fragile qu’une grand mère (voire plus « cassée » que celles qui sont sportives, donc je voulais un truc mollo). Mais je n’ai rien trouvé de convaincant sur des créneaux en fin de journée, et puis comme Chéri me l’a fait remarquer, on ira déjà à la piscine une fois par semaine tous les 2 (objectif de ouf’!!), donc après il faut aussi me garder des soirs pépères pour bosser studieusement parlant.

Et toi, quelle(s) activité(s) pour cette année?

quand Chéri fait sa pretty (wo)man

16 Juin

Ya des mecs qui aiment la mode, yen a même qui aiment faire du shopping, choisir et essayer leurs vêtements… Et puis y’en a d’autres, ça les fait partir en courant. Parmi ces derniers, il y a Chéri.

Depuis qu’il a commencé son nouveau boulot en novembre, il rencontre des personnes importantes et se doit d’être bien habillé. Heureusement pas le costard cravate hein, mais pour Chéri être bien habillé, ça veut donc dire qu’il est en chemise tous les jours. Voir en t-shirt si pas de RDV, mais pas les t-shirt larges comme il avait avant, il porte maintenant des « slim fit », comme les chemises. « Comme ça, j’ai pas l’air plouc » dixit l’homme.

on avait fait quelques achats à son arrivée dans la Drôme, mais avec l’été qui arrive, il faut trouver quelques habits plus légers. Des chemises à manches longues, parce que pour les évènements importants, les manches courtes, ça l’fait pas! Des chemises à manches courtes, parce qu’à part celles qui font plage et celles des mariages, il n’en a pas. Des t-shirts forme polo parce que j’aime bien celui que j’ai. Pas de polo en coton piqué car Chéri n’aime pas.

Tu es déjà allé(e) faire du shopping avec quelqu’un pour qui c’est le purgatoire? Eh ben c’est pas toujours drôle.

Nous sommes allés à Marques Avenue. Chéri a dit en repartant: « encore, ça va, il n’est pas désagréable ce centre commercial ». C’est normal Chéri, c’est en extérieur et il fait supra beau.

J’avais peur qu’il tique sur les prix car même avec les pseudo réductions, ce n’est pas donné. Et contre toute attente, nous sommes repartis avec une chemise à manches courtes Levis, deux chemises à manches longues, deux t-shirts « forme polo ».

Mais avant de partir, on n’a pas pensé à faire l’inventaire de ses chemises, même s’il est vite vu. Dans un magasin, une vendeuse a crû qu’on se disputait, mais j’étais juste un peu agacée parce que Chéri ne connaît même pas ses habits. « Mais siiiii, tu sais bieeeeeeen!! Celle qui a des rayures fiiiiines!! » « euh…? » (que Chéri ne voit pas en fait: la chemise en question dont nous parlions est blanche à rayures bleu ciel, et lui il dit que la chemise est bleue) Enfin dialogue de sourd quoi.

Dans d’autres magasins, Chéri me demande: « je prends laquelle? C’est laquelle que tu préfères? » mais je dois faire hyper attention à ce que je dis, et voir si lui même est vraiment convaincu, car il est capable de prendre un truc pour me faire plaisir, et après ça reste au fond du placard…

Bref, en 1 heure et demi c’était plié, donc on peut être fiers de nous!

Et pour ton Chéri (ou toi si tu es un homme), c’est comment le shopping?

ceci est ma participation au samedi mode de Lucky Sophie.

une virée à NYONS part.1

20 Mai

Comme je te le disais à la fin de ce billet, les coupains de Dordogne (LN et sa jolie petite K., et Ktorvi) sont venus passer le weekend chez nous, à Valence. Ktorvi a vécu plusieurs années dans la Drôme avant qu’il vienne travailler avec Chéri en Dordogne. (si tu suis bien, ça fait un peu un chassé-croisé puisque maintenant c’est Chéri qui travaille dans la Drôme).

Ktorvi a tenu à nous faire connaitre la foire éco-biologique de Nyons, dont c’était ce weekend la 21ème édition!

petite K. et son joli sourire édenté

Nous y sommes allés samedi, et avons pu découvrir de nombreux exposants: installateurs, artisans, associations,… autour de l’agriculture biologique, les énergies renouvelables, l’habitat sain, l’assainissement écologique, les transports alternatifs, l’hygiène et le bien-être, l’artisanat, la solidarité internationale, nationale et locale et la presse spécialisée en environnement…

Petite K., du haut de ses 6 ans, a quand même tenu à faire plusieurs tours de manège. Il était ouvert à tous les enfants gratuitement, et j’ai trouvé original que ce soient les adultes qui doivent se relayer (regarde à gauche de la photo) pour pédaler et par un savant mécanisme, faire ainsi tourner le manège sans forcer!

Cette foire est aussi la promotion de pratiques exemplaires: « L’usage de sacs, assiettes et gobelets en plastique est strictement interdit sur la foire. En ce sens, l’organisation met en place un système de prêt de vaisselle avec prestation de lavage et communique auprès des exposants une liste de vendeurs de vaisselle biodégradable ».

On peut encore noter l’installation de toilettes publiques sèches pour l’occasion. ça, j’ai moyennement aimé parce que les « vrais » toilettes étaient donc fermés pour inciter les gens à essayer l’utilisation des toilettes sèches. Ok, mais quand on a a des problèmes de fille, et que ça tombe justement CE jour là où c’est à fond les ballons… et qu’il n’y a pas de poubelle dans le toilette en question…ben voilà quoi, j’te fais pas de dessin mais c’est pas génial (yen a une qui a dû avoir le même souci que moi car elle a noté la remarque sur la « notice d’utilisation » affichée dans le fameux toilette)

Qu’on se comprenne bien, je n’ai rien contre ce genre de toilettes hein, mais je n’en veux pas chez moi 🙂 Déjà parce qu’il y a un trou pour les déchets liquides et un pour les matières solides, comme ils disent. Ce qui implique que vu comme le toilette est fait, même les mecs doivent faire pipi assis. Va expliquer ça à tous tes invités sans arrêt… Bref, je suis moyennement convaincue et préfère essayer de faire des gestes écologiques d’une autre manière. (d’ailleurs pour des toilettes publiques je ne trouve pas ça pratique: je ne sais pas toi, mais moi je ne m’assois jamais sur l’abattant dans un lieu public. Et là, si t’es pas assis, t’es pas sûre de faire pipi dans le bon trou… Bref…)

Je finirai par ce stand, destiné à interpeller les gens avec la phrase choc:« on mange bio au mac do? ». Bon, déjà moi j’avais compris bio OU mac do. On a pas mal parlé, débattu avec la nana qui nous a posé la question. Après, les interviewers retenaient une bribe de chacun et la notait. Etant donné que c’était sur une foire bio, beaucoup de gens étaient contre le Mc Do, ou n’osaient pas dire qu’ils aimaient donc plus d’avis contre. Et puis d’autres, comme LN et moi, qui ne sommes pas sectaires…

A la fin, les petites citations servaient pour le concert du soir où des personnes allaient slamer et improviser d’après les phrases données. Nous n’avons pas vu le résultat car on en avait plein les pattes et on n’est pas restés le soir…

La suite dans un prochain article!