Mes oraux au DEEJE

26 Juin

DEEquoiiiiiiiii?

DEEJE = Diplôme d’Etat d’Educateur de Jeunes Enfants. Tu sais, le truc là, qui clôt mes trois années de formation, qui a causé ma désertion de la blogo ces derniers mois… Et ben v’là, j’ai besoin de poser mes impressions, à froid car les oraux c’était il y a déjà deux semaines.

Très franchement, avant de passer les épreuves, je stressais surtout pour les deux oraux car ce n’est pas mon fort, tout en me rassurant parce que j’ai appris plein de choses intéressantes pendant ces trois années pour me former au métier d’EJE.

Premier oral:

J’ai passé tout d’abord un premier oral, durant lequel j’étais interrogée au hasard sur un dossier parmi trois (d’une dizaine de pages chacun, donc shorty): mon tout premier de formation, dans lequel je devais mettre en place une activité en lien avec le contexte du territoire dans lequel se trouvait ma structure, et en expliquant les moyens, méthodes, déroulement de l’activité… Les réajustements…, un deuxième dossier concernant l’observation suivie d’un enfant, et enfin mon projet d’action à finalité éducative. Pardon pour ce jargon, mais en gros c’est le projet que j’ai mis en place dans la crèche qui m’accueillait en stage long (28 semaines!). Ce dossier montre la méthodo’ de construction d’un projet, selon les besoins des enfants, la négociation avec l’équipe, les réajustements;.. ect..

On devait être une dizaine à passer en même temps, toutes (oui on était que des filles!) à stresser sur notre chaise en attendant que nos jurys respectifs viennent nous chercher. Et là, à 14h30, je vois 5 ou 6 personnes s’avancer vers nous, et appeler leur candidat à la chaîne, avant d’aller dans leur salle correspondante. Oh my god, je ne suis toujours pas appelée!!! On est encore 4 à attendre. Je vois une nana sortir d’une salle et s’approcher de nous. Je me dis qu’elle a une tête sympa et que j’aimerais bien que ce soit moi qu’elle vienne chercher. « Je viens chercher Anna? » Oh!!! C’est génial!! Je me lève et la suit. Je me dis que c’est cool, elle ne m’a pas appelé « Mlle Machin », elle a l’air humaine, ça me met en confiance.

J’aurais dû songer au fameux dicton « l’habit ne fait pas le moine » ou que « les apparences sont parfois trompeuses ». Quand j’entre dans la salle, j’aperçois la deuxième personne qui fait partie de mon jury, elle a l’air aussi flippée que moi, c’est peut être sa première XP en tant que jury?

Je suis tombée sur le premier dossier. Un peu déçue de ne pas être interrogée sur mon projet que j’ai investi de façon plus longue, et aussi plus récente 🙂

Quand je suis sortie de cet oral, j’étais dépitée. Mes copines de promo ne me croyaient pas, disaient que j’exagérais sous le coup de l’émotion… Mais très franchement, cet oral est censé montrer quel futur professionnel nous allons être, quelles sont les valeurs qui nous animent, comment elles ont évolué au gré de notre formation et de nos expériences… J’ai vraiment eu l’impression que le jury s’en fichait et ne me posait que des questions de théorie pure et dure (et j’avoue que je n’avais pas révisé comme une tarée, je connais la base quoi). Le jury? Il est composé d »un formateur (pas celui de notre école évidemment) et d’un EJE pro. J’ai eu deux femmes, la pro était très discrète et avait du mal à trouver sa place pour me poser des questions, face à cette formatrice qui me bombardait. Elle posait des questions incompréhensibles, j’ai fait reformuler plusieurs fois, mais à chaque reformulation, j’avais l’impression d’une question complètement différente, et ne savait plus à laquelle je devais répondre du coup. Je ne me suis pas laissé déstabiliser, mais j’ai bien vu que même la professionnelle semblait ne pas comprendre, ou ne pas savoir répondre aux questions posées par la formatrice. (bon, les questions étaient posées à moi hein, elle, elle s’en fout, elle a déjà le diplôme!)

Ce qui m’a rassurée, c’est que les deux filles ayant eu le même jury que moi sont ressorties en pleurs, et les autres ont bien saisi que je ne fabulais pas, mais que mon jury, c’était pas de la marmelade! En effet, la plupart des étudiants sortaient agréablement surpris par la bienveillance des autres jurys.

J’avoue être assez fière d’avoir géré mon émotivité, enfin je crois qu’on peut surtout remercier Gelsenium et Les Fleurs de Bach sur ce coup là, mais n’empêche que…j’ai pas pleuré!

Deuxième oral:

Franchement, j’ai crû que j’allais m’évanouir de stress avant de rentrer. Cet oral était celui de la soutenance de mémoire. Vu comme c’était passé le premier, je n’y allais pas du tout rassurée. Et en même temps, je relativisais en pensant au fait que l’on ne peut pas avoir deux fois le même jury, du coup je n’allais pas retomber sur la même formatrice. Ouf! J’ai révisé la théorie jusqu’à 1h15 du matin, oui je sais c’est débile, mais de toute façon je n’arrivais pas à dormir. Et bien, tiens-toi bien: je n’ai eu AUCUNE question de théorie, alors que sur le mémoire, y’en a pas mal quand même! Dans mon cas, c’était surtout autour de la théorie de l’attachement, la séparation, la pédagogie d’Emmi Pikler… car j’ai construit mon mémoire sur la place de l’adulte référent, je ne sais pas si ça parle à certains parents dont les enfants sont en crèche?

IMG_3311

Ma question centrale était En quoi l’adulte référent au sein d’une équipe contribue-t-il à l’accueil et l’accompagnement du jeune enfant et de sa famille en EAJE? (EAJE = Etablissement d’Accueil du Jeune Enfant, jargon pour désigner entre autres les crèches dont le terme n’existe plus officiellement)

Le jury était cette fois ci composé d’un homme, un intervenant dans un autre centre de formation que le mien, et d’une femme, professionnelle EJE. J’ai trouvé bien qu’ils viennent « en couple » chercher les candidats au lieu de venir seul et que l’autre attende dans la salle. Vu mon expérience de la veille, je n’ai pas voulu m’enthousiasmer trop vite pour autant.

J’ai fait ma présentation, en ayant l’impression de profondément les ennuyer. C’est vrai que j’ai choisi un thème qui ne sort pas de l’ordinaire, et qu’ils avaient déjà fait passer trois oraux le matin même. J’ai prié dans ma tête pour que la fille de ma promo ayant fait son mémoire sur la question du genre ne soit pas passé avec eux, parce que son mémoire est vraiment chouette! Peut être n’était-ce qu’une impression? Ou bien une consigne de ne rien montrer à ce moment là, car d’autres étudiantes avec d’autres jurys ont eu la même impression pendant leur présentation.

Bref, contrairement au premier oral, l’entretien a été un réel échange, je n’ai pas eu le sentiment d’un question-réponse aussi fort que la première fois.

Affaire à suivre… Demain, je te parle de mes écrits, dont l’un que j’ai complètement foiré et qui risque de me faire louper le diplôme, j’en suis malade…

#teasing!

Publicités

11 Réponses to “Mes oraux au DEEJE”

  1. Elsa Saône 26 juin 2013 à 17:22 #

    Allez courage !

    • annabouba 26 juin 2013 à 20:08 #

      Arf.. De toute façon, maintenant je n’ai plus qu’à attendre, tous les dés sont jetés…

  2. Rosa 26 juin 2013 à 19:52 #

    Allez, de toute façon c’est fini, tu n’as plus qu’à attendre les résultats.
    Ce n’est pas facile d’attendre mais aussi de passer devant des jurys qui viennent là om on ne les attend pas du tout.

    Je m’étais aussi retrouvée à avoir des qiestions théoriques alors que ce n’est pas du tout le but et le moment pour!

    Je trouve que passer devant un jury est vraiment aléatoire!
    Plein de douces pensées à toi et repose toi bien maintenant!

    • annabouba 26 juin 2013 à 20:10 #

      Oui moi aussi je trouve cela très aléatoire, et on avait déjà trouvé ça pour les dossiers aussi… J’ai dû refaire mon journal de bord, je n’ai changé que quelques phrases et mon dossier aurait eu 4 points de plus avec le nouveau jury!! (j’avais eu 10 le premier coup, et j’ai finalement eu 12, la note maximum possible pour un deuxième jet..)
      Je sais que ce billet te parle car tu es passé par là il n’y a pas si longtemps 😉 Demain, je parle de mes écrits… Ahem…

      • Rosa 26 juin 2013 à 20:14 #

        C’est sur, ça marche aussi pour les écrits!
        Mais c’est quoi cette histoire de repasser un dossier?! Je dirais que le côté aléatoire marche aussi pour les écoles! On n’a pas pu repasser nos dossiers nous!

      • annabouba 28 juin 2013 à 15:49 #

        Alors en fait, quand on a moins de 12/20, on a possibilité de le reprendre, mais on a qu’un mois en gros. Je sais que dans certaines écoles ils ont parfois 4 mois pour le refaire! Mais bon, en général on a d’autres travaux à rendre à côté donc ce n’est pas forcément plus facile pour autant!
        Sachant que comme c’est un 2ème jet, même si ton dossier vaut un 18, on ne te mettra pas plus de 12. C’est une sorte de rattrapage, vu qu’il n’y en a pas pour les épreuves finales. Tu as passé le DE quelle année?

  3. Ginie 27 juin 2013 à 11:40 #

    Tu me fais penser aux différents oraux que j’ai eu à passer … à mon grand oral où la bienveillance de mes profs ne m’a pas empêché de me vautrer … à ma soutenance de mémoire où, seule face à mon tuteur, j’ai eu un véritable échange, de spécialiste à spécialiste, pas de prof à élève. Quand je suis à l’aise, ça se voit tout de suite (ça me rappelle mes oraux d’anglais et d’espagnol au bac, où chaque examinateur m’a dit « ça se voit que vous aimez cette langue ! »). Maintenant que c’est fait, j’ai envie de te dire que je pense très fort à toi et que tu vas l’avoir ton diplôme !! Bisous

    • annabouba 28 juin 2013 à 15:50 #

      Merci d’y croire pour moi! Et sinon, demain je vais à l’île de Ré 😉

  4. Rosa 28 juin 2013 à 22:34 #

    J’ai passé mon DE en 2011… puis en 2012 😉
    Nous n’avions pas le droit de retravailler nos dossiers!! Et pourtant ça aurait pu nous aider sur certains dossiers dont un où plusieurs avaient fait des trucs un peu hors sujet ou mal noté (avec entre autre un « 2 »), dur dur à rattraper ensuite!

    • annabouba 9 juillet 2013 à 13:34 #

      Arf! c’est dur dis donc de ne pas vous avoir donné cette possibilité là! à l’occaz’, si tu es d’accord, j’aimerais bcp échanger avec toi autour de nos formations. J’espère que ça n’a pas été trop cahotique pour toi, malgré le passage en deux fois! BIses

Trackbacks/Pingbacks

  1. Mes écrits au DEEJE | Les blablas de Bouba - 28 juin 2013

    […] mes oraux, je te parle de mes deux écrits au […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :