mon sujet de mémoire

6 Nov

[publication programmée (et ratée!) pour le 1er novembre]

En ce jour de Toussaint, on a un devoir de pensée envers nos morts, proches ou moins proches, aimés ou moins aimés. Mais moi je n’ai pas besoin d’un jour particulier pour ceux qui sont partis trop tôt, trop vite, trop douloureusement…

C’est pour ça que j’ai plutôt envie de te parler de mon sujet de mémoire pour participer à ce défi du jeudi:

Je passe mon diplôme d’EJE (ndlr: éducatrice de jeunes enfants) au mois de juin, avec entre autres au menu la soutenance d’un mémoire lié à l’accueil du jeune enfant et de sa famille. Mon sujet n’est pas totalement arrêté, mais je suis partie du thème de la référence en crèche (toutes les crèches n’ont pas un fonctionnement avec un adulte référent pour l’enfant, mais c’est le cas de mon lieu de stage) pour dériver vers la question de la « bonne distance ».

En gros, j’ai envie d’aborder quelle est la place de l’adulte référent dans l’accueil du jeune enfant. Comment cet adulte est-il perçu par l’enfant? Par son parent? et pour le professionnel, qu’est ce que ça représente d’être le référent d’un enfant? qu’est ce qui se joue dans cette relation avec l’enfant? avec son parent? Qu’en est il de la bonne distance à avoir vis à vis de cet enfant? (j’ai été interpellée par des professionnelles qui « bisouillent » énormément les enfants qui n’ne sont pas forcément demandeurs) Qui peut dire quelle est la bonne distance? (appuis théoriques sur l’attachement, la séparation, les émotions…)

Voili voilou, tout un programme quoi!

D’ailleurs si tu es professionnel de la petite enfance, ou parent d’un enfant accueilli en crèche, ton témoignage/avis sur la question m’intéresse vivement!

Pour retrouver les autres participations au défi du jeudi, RDV chez Sysy in the City et Macyma.

Publicités

2 Réponses to “mon sujet de mémoire”

  1. SITC 7 novembre 2012 à 13:30 #

    Quel travail !
    une personne de la crèche qui bisouille énormément un enfant, ça me déplaît un peu, je t’avoue !

    • annabouba 9 novembre 2012 à 22:31 #

      eh bien moi aussi, d’ailleurs le sujet a été évoqué en analyse de la pratique car cela gêne également l’éducatrice (ma tutrice de stage) et la réaction de l’équipe: ah ben ça, c’est les EJE, on leur apprend ça dans la formation, qu’il ne faut pas faire de bisous aux enfants (rires…) On ne nous apprend pas ça textuellement, mais notre formation nous fait peut être plus réfléchir à la signification de nos faits et gestes!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :